Covid : l'Angleterre renonce finalement au passeport vaccinal

Par Graziella L. · Publié le 12 septembre 2021 à 14h40
Le gouvernement britannique a annoncé renoncer au passeport vaccinal, qui devait initialement être mis en place au mois de septembre dans les discothèques et lieux fréquentés.

Ce dimanche, le gouvernement britannique a décidé de ne pas mettre en place le passeport vaccinal, qui devait être demandé en septembre pour les discothèques et autres lieux très fréquentés dans le pays. La campagne de vaccination contre le Covid-19 est couronnée de succès selon les Anglais, et l'instauration de cette mesure serait "superflue".

Le ministre de la Santé anglais, Sajid Javid, a déclaré sur la BBC qu'il n'avait "jamais aimé l'idée de dire aux gens de devoir montrer leurs papiers (...) pour faire ce qui est simplement une activité courante". Considéré en premier lieu, le passeport vaccinal était une "option potentielle" qui ne sera pas poursuivie.

Pourtant, cette semaine encore, le gouvernement souhaitait son introduction. Mais les vives protestations du secteur de la nuit et de députés de la majorité conservatrice comme de l'opposition ont fait pencher la balance.

À ce jour, près de 81% de la population de plus de 16 ans a reçu deux doses en Angleterre. Cependant, le nombre de cas reste élevé malgré la vaccination réussie, 40 000 ces derniers jours. Les jeunes de plus de 12 ans n'ont pas encore reçu l'autorisation d'être vaccinés dans le pays.

L'Ecosse a quant à elle décidé d'instaurer dès le 1er octobre un certificat de vaccination pour entrer dans les discothèques et certains événements. La France reste donc, avec l'Italie, le pays avec un passeport sanitaire le plus contraignant pour la vie quotidienne.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche