Pass sanitaire : un allègement possible au 15 novembre ? Pour Attal, les risques restent trop élevés

Par Cécile D. · Publié le 20 octobre 2021 à 15h28
Selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, le gouvernement prépare un allègement des mesures de restriction liées au pass sanitaire, à partir du 15 novembre prochain. Cela pourrait conduire à l'arrêt de l'utilisation du pass pour accéder à certains lieux. Cependant, ce 20 octobre 2021, Gabriel Attal a indiqué que la reprise épidémique est trop forte en Europe pour envisager un relâchement des mesures.

L'exécutif réfléchit, ces jours-ci, à une possible prolongation du pass sanitaire jusqu'à l'été 2022. Conformément à ce qu'annonçait Gabriel Attal le 7 octobre dernier, « l'heure n'est pas venue de lever les contraintes sanitaires » : le gouvernement souhaite donc continuer à utiliser le passeport sanitaire pour réguler l'accès à certains lieux.

Cependant, la loi votée en août dernier stipule que le pass sanitaire ne pourrait être imposé que jusqu'au 15 novembre 2021. Une nouvelle loi doit donc être votée au Parlement.

Pour autant, le 15 novembre prochain, des changements pourraient bien être apportés au pass sanitaire. Jean-François Delfraissy parle même de lieux qui ne seraient plus soumis à la présentation du pass sanitaire à partir de cette date.

Le président du Conseil scientifique a donné une longue interview au journal Le Monde, le 14 octobre dernier, au cours de laquelle il révèle que « Le gouvernement a choisi un allègement progressif des mesures de restriction – un arrêt du passe sanitaire dans certains lieux – à partir du 15 novembre plutôt que tout de suite, c’est le scénario que nous recommandions. »

Lieux de loisirs et de culture, restaurants et bars, stades, salons, discothèques, parcs d'attraction, trains et avions pour les déplacements longue distance... Quels sont les lieux qui pourraient être à leur tour enlevés de la liste des endroits où le pass sanitaire est obligatoire ? Aucune information n'a été révélée pour le moment.

Malgré l'avis du Conseil scientifique, il n'est pas certain que le gouvernement autorise une levée partielle des restrictions liées au pass sanitaire. En France, les hospitalisations repartent à la hausse. Une nouvelle salve de contaminations se profile en Europe, alors que l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique et la Russie enregistrent, ces dernières 24 heures, un nouveau record de décès liés au Covid-19. L'hiver provoque un regain épidémique « à peu près partout en Europe », alerte Gabriel Attal, qui refuse cependant de parler pour le moment de nouvelle vague.

Le porte-parole du gouvernement a donc indiqué, ce mercredi 20 octobre : « Je ne vois pas comment une adaptation du pass sanitaire pourrait intervenir dès le 15 novembre », au regard de la situation sanitaire actuelle.

On peut continuer à espérer un allègement léger des restrictions actuelles dans les prochaines semaines, mais pas un retour immédiat à la vie normale. De fait, Jean-François Delfraissy insiste sur la nécessité de respecter les gestes barrière et le port du masque. « Nous n’avions pas prévu que la quatrième vague se ralentirait aussi vite. (...) Cela ne signifie pas pour autant que la quatrième vague est complètement derrière nous. Avec l’arrivée de l’automne, les comportements changent, on vit en milieu clos, une reprise de la circulation virale est donc possible », prévient-il.

Une cinquième vague est toujours possible, notamment à cause du variant Delta, plus contagieux que les autres. Pour faire face à cette menace et avoir une chance de mettre fin à cette pandémie, l'expert encourage donc les personnes vulnérables à se faire vacciner et à recevoir leur injection de rappel

Le président du Conseil scientifique n'envisage pas une disparition du Covid-19 avant l'été 2022 - dans un scénario optimiste. C'est pourquoi il insiste sur l'importance de conserver les mesures sanitaires actuelles encore plusieurs mois.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche