Pass sanitaire : prolongation possible jusqu'à l'été face au "risque de reprise épidémique"

Par Alexandre G. · Publié le 14 octobre 2021 à 10h37
Tandis que le gouvernement se penche actuellement sur un projet de loi visant à prolonger le pass sanitaire au-delà du 15 novembre, l'exécutif cherche encore le bon équilibre entre maintien des restrictions et assouplissements, à l'approche de l'hiver et du scrutin présidentiel. Deux scénarios sont envisagés : faire tenir les mesures jusqu'au 31 mars, ou jusqu'à fin juillet soit après les élections législatives. Face au "risque de reprise épidémique", le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal confirme ce mercredi 13 octobre 2021 la volonté de l'exécutif de prolonger "la possibilité d'y recourir" jusqu'à l'été 2022 .

Face au "risque de reprise épidémique", le gouvernement veut faire tenir le pass sanitaire "jusqu'à l'été". Ce mercredi 13 octobre 2021, le projet de loi visant à prolonger le pass sanitaire au-delà de la date limite du 15 novembre 2021 était présenté en Conseil des ministres.

À l'issue de la réunion, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a expliqué que l'exécutif voulait préserver la possibilité d'y recourir et de "garder à (leur) disposition des mesures de freinage" face au "risque de reprise épidémique", toujours présent. En revanche, le porte-voix a confirmé que le retour de l'état d'urgence sanitaire n'était pas envisagé.  

 Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, confirmait déjà mercredi 29 septembre 2021 à la sortie du Conseil des ministres la volonté de l'exécutif de se laisser la possibilité de recourir au pass sanitaire "jusqu'à l'été" 2022. "Ce que nous voulons et allons proposer au Parlement, c'est de maintenir pendant plusieurs mois encore, jusqu'à l'été, la possibilité d'y recourir", explique le porte-voix. 

En ce sens, un projet de loi sera proposé au Conseil des ministres le 13 octobre prochain, afin de prolonger le dispositif du pass sanitaire jusqu'à l'été prochain. Une option que le gouvernement a toujours souhaité garder dans sa manche, du moins tant que l'épidémie du Covid-19 reste dangereuse en France, et que la totalité de la population n'a pas été vaccinée. 

Difficile équilibre que celui recherché par l'exécutif en ce mois de septembre 2021, alors qu'un projet de loi visant à prolonger l'état d'urgence sanitaire et la date de validité du sésame pour accéder aux lieux de loisirs au-delà du 15 novembre est actuellement sur les tablettes de l'exécutif, mais que l'heure est plutôt au relâchement après de longs mois de restrictions. Et que le calendrier chargé de 2022 s'accélère. 

En ce sens, le gouvernement entend prolonger l'ensemble des mesures censées freiner l'épidémie du Covid-19 en France afin de "ne pas désarmer le pays", confie un conseiller de l'exécutif à Playbook Paris de Politico. Sauf que d'autres facteurs pourraient compliquer la tâche de l'exécutif en la matière. À commencer par l'arrivée de l'hiver et des basses températures, qui rime généralement avec un regain de forme des contaminations. "Là on arrive dans l'hiver qui est la période la plus compliquée sur le plan sanitaire, on a peu de visibilité, on ne pas se désarmer", martèle le conseiller. Après avoir discuté lundi avec le président du Sénat Gérard Larcher, Jean Castex doit s'entretenir ce mercredi avec Damien Abad, président du groupe LR à l'Assemblée, dans le but de prévenir tout débordement politique, à quelques mois du très important mois de mai 2022. 

Forcément, l'élection présidentielle et les législatives trottent aussi dans la tête des responsables politiques. D'après les informations recueillies par nos confrères de Politico, et comme le confirme la déclaration de Gabriel Attal, deux scénarios sont à l'étude : prolonger les mesures sanitaires et le pass jusqu'au 31 mars 2022, quelques jours avant le scrutin présidentiel ; ou aller encore plus loin avec un projet de loi qui ferait durer les restrictions jusqu'à fin juillet, soit après les deux élections (législatives prévues en juin). "Jusqu'à présent on faisait de trois mois en trois mois, donc on enjambera au moins les fêtes de Noël. Mais est-ce qu'on peut mettre fin (au pass sanitaire) en pleine campagne présidentielle ? Comment on fait voter un texte avec une Assemblée en campagne ?" s'interroge le même conseiller. Autant de questions sur lesquelles l'exécutif doit trancher, le plus rapidement possible. Et sans visibilité. 

Pass sanitaire, certificat vaccinal : comment les récupérerPass sanitaire, certificat vaccinal : comment les récupérerPass sanitaire, certificat vaccinal : comment les récupérerPass sanitaire, certificat vaccinal : comment les récupérer Covid : Un projet de loi pour prolonger le pass sanitaire présenté le 13 octobre
Le pass sanitaire pourrait bien être prolongé après le 15 novembre, d'après les annonces successives faites par Olivier Véran et Emmanuel Macron les semaines passées. Un projet de loi devrait être présenté par Jean Castex le 13 octobre prochain en Conseil des ministres. [Lire la suite]

Pass sanitaire : découvrez les départements où il pourrait prochainement prendre fin Pass sanitaire : découvrez les départements où il pourrait prochainement prendre fin Pass sanitaire : découvrez les départements où il pourrait prochainement prendre fin Pass sanitaire : découvrez les départements où il pourrait prochainement prendre fin Pass sanitaire : découvrez les départements où il pourrait prochainement prendre fin
Le pass sanitaire va-t-il être prochainement abandonné dans les départements où le virus du covid-19 circule le moins ? C’est une piste étudiée par le gouvernement, alors qu’un nouveau Conseil de défense doit se tenir « probablement » ce mercredi, selon Gabriel Attal. Alors, quels sont ces départements où le pass sanitaire pourrait bientôt prendre fin ? On vous répond. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche