Covid : « Il faut vacciner les jeunes enfants », selon le PDG de Moderna

Par Caroline J. · Publié le 27 octobre 2021 à 08h22
Alors que l’épidémie de covid-19 repart à la hausse dans plusieurs pays européens, le patron de Moderna se prononce pour la vaccination des plus jeunes. « Il faut vacciner les jeunes enfants » a affirmé Stéphane Bancel dans un entretien au Parisien paru ce 27 octobre 2021.

C’est un fait, le nombre de nouvelles contaminations progresse de nouveau dans plusieurs pays européens, comme en République tchèque, en Hongrie, en Pologne, mais aussi en Belgique, ou encore en Allemagne. En France également, les nouveaux cas de covid-19 repartent à la hausse, mais très légèrement, notamment grâce à un taux de vaccination élevé

Aussi, le sujet autour de la vaccination des plus jeunes est à nouveau abordé alors que Moderna a annoncé ce mardi 26 octobre 2021 des résultats positifs concernant son vaccin contre le Covid-19 chez les jeunes enfants. Des essais cliniques ont été menés sur plus de 4 700 participants âgés de 6 à 11 ans. Et les résultats "démontrent une réponse immunitaire forte chez ce groupe d'enfants un mois après la seconde dose", a fait savoir l’entreprise Moderna dans un communiqué.

Mais les enfants ont-ils vraiment besoin de se faire vacciner contre le covid-19 ? C’est la question que Le Parisien a posé ce mardi 26 octobre à Stéphane Bancel, patron de Moderna. Selon lui, oui, « il faut vacciner les jeunes enfants », car « le variant a changé la donne. On voit beaucoup plus de formes graves à cet âge. Ce n’était pas le cas l’an dernier. C’est vraiment un phénomène de l’été 2021 » a-t-il expliqué, rappelant qu'« un enfant contaminé va transmettre le Covid à ses grands-parents qui, s’ils n’ont pas eu leur rappel, risquent de se retrouver à l’hôpital ».

Toujours dans cet entretien accordé à nos confrères du Parisien, le PDG de Moderna confirme mener des essais cliniques sur trois autres vaccins : « un spécifique au Delta, un autre contre le Beta, le variant sud-africain, et le dernier qui est une combinaison des deux dans un seul flacon ». Objectif ? Adapter les vaccins, car « les scientifiques pensent que le plus probable, c’est que le Delta évolue en rajoutant des mutations de Beta. On risque donc d’avoir un virus plus contagieux et plus mortel dans le futur » estime Stéphane Bancel, qui révèle qu’à l’hiver 2022, « trois vaccins supplémentaires » seront ainsi disponibles. « On choisira lequel on utilisera en fonction des souches qui circulent à ce moment-là » a-t-il ajouté.

En septembre dernier, Stéphane Bancel estimait la fin de la pandémie au deuxième semestre 2022. Et cette prévision semble être toujours d’actualité. « Si les gens font leur rappel, je pense qu’à partir de l’été 2022, ils retrouveront une vie complètement normale. Ils voyageront, iront au restaurant, feront la bise ou pourront serrer des mains à qui ils veulent. » a estimé le PDG de Moderna dans les colonnes du Parisien.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche