Variant Omicron : Japon, Israël, Maroc... ces pays qui referment leurs frontières

Par Caroline J. · Publié le 29 novembre 2021 à 10h32
Face à la menace du variant Omicron, plusieurs pays décident de refermer leurs frontières aux voyageurs étrangers. Japon, Israël, Maroc... tour d’horizon de ces pays qui ferment de nouveau leurs frontières.

Depuis plusieurs jours, le variant Omicron est sur toutes les lèvres. Repéré pour la première fois en Afrique du Sud, ce nouveau variant du covid-19 a depuis été identifié dans plusieurs autres pays du monde, et notamment en Europe. Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Belgique ou encore Pays-Bas... la liste s’allonge chaque jour un peu plus. En France, le ministère de la Santé a annoncé que 8 cas « possibles » avaient été repérés. Des analyses sont en cours pour confirmer cette information.

Face à l’inquiétude grandissante autour de la propagation du variant Omicron, plusieurs pays prennent la décision de refermer leurs frontières aux voyageurs étrangers. C’est notamment le cas du Japon. « Nous allons interdire toutes les (nouvelles) entrées de ressortissants étrangers du monde entier à partir du 30 novembre », a fait savoir le Premier ministre Fumio Kishida ce lundi 29 novembre. Le chef du gouvernement nippon a également déclaré que les Japonais de retour de neuf États situés en Afrique australe ainsi que des pays où des cas confirmés du variant Omicron ont été enregistrés devront se soumettre à « de strictes mesures d’isolement en fonction des risques ».

Autre pays à refermer ses frontières face à la menace du variant Omicron ? Le Maroc. Ce lundi, le gouvernement a suspendu tous les vols directs à destination du Maroc et, ce, pour une durée de deux semaines. 

Enfin, Israël a également décidé de refermer ses frontières aux voyageurs étrangers, après la découverte d’un cas confirmé du variant Omicron sur son territoire.

De leur côté, les Philippines ont pris la décision de suspendre leur projet de réouverture des frontières aux touristes entièrement vaccinés, initialement prévu le 1er décembre. Même chose pour l'Australie. En raison du variant Omicron, le pays ne rouvrira pas ses frontières aux étudiants et aux travailleurs qualifiés à compter du 1er décembre, comme initialement prévu.

Quid de l’Europe ? « On va mettre en place un protocole renforcé au niveau européen pour les voyages » a confié Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, sur France inter ce lundi 29 novembre 2021. « Notre arme, c’est le pass sanitaire et la vaccination », a-t-il ajouté, jugeant qu’il n’y aura pas de fermeture des frontières à l’intérieur de l’Europe.

Alors, que faut-il penser de cette fermeture des frontières face au variant Omicron ? L'Organisation mondiale de la santé a appelé ce dimanche à ce "que les frontières restent ouvertes". « L’OMS se tient aux côtés des pays africains et lance un appel pour que les frontières restent ouvertes », a déclaré dans un communiqué l'organisation, appelant les pays à « adopter une approche scientifique », basée sur « l’évaluation des risques ». Pour rappel, de nombreux pays ont décidé de fermer leurs frontières aux voyageurs en provenance d'Afrique australe, dont la France.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche