Covid : peut-on refuser de faire tester son enfant ?

Par Cécile D. · Publié le 6 janvier 2022 à 15h36
Le nouveau protocole sanitaire stipule que les enfants qui sont cas contact doivent se faire tester trois fois avant de pouvoir retourner à l'école. Peut-on refuser de faire tester son enfant ?

Cette rentrée scolaire est bien différente des autres : le variant Omicron fait exploser les records de contamination et le protocole sanitaire a dû être modifié dans les écoles pour s'assurer que le virus ne circule pas dans les classes. Depuis ce lundi 3 janvier 2022, si un cas de Covid-19 est déclaré dans une classe, les autres élèves doivent réaliser trois tests de dépistage : un test PCR ou antigénique puis deux autotests à réaliser à la maison. Ces autotests sont donnés gratuitement en pharmacie sur présentation du résultat du premier test de dépistage.

Pour le gouvernement, ce système permet de repérer rapidement les cas de Covid et d'isoler les malades, barrant ainsi la route au virus. Pour les parents, ces nombreux tests peuvent vite tourner au cauchemar : lorsqu'un enfant est plusieurs fois cas contact, il peut vite devenir difficile de le faire tester aussi souvent.

Y a-t-il alors un moyen de contourner ce protocole ? Les parents peuvent-ils refuser de faire tester leur enfant ? La réponse est oui... A condition d'accepter de ne pas remettre son enfant à l'école après. En effet, seul un test PCR ou antigénique négatif peut permettre à l'enfant cas contact de retourner à l'école. Sans cela, l'élève doit rester sept jours en isolement à la maison, il ne pourra retourner en classe qu'après cette semaine loin de ses camarades.

Le ministère de l'Education nationale a confirmé cette information à nos confrères de la Voix du Nord : « En l’absence de présentation d’un test antigénique ou PCR pour les élèves de la classe et les autres élèves contacts à risque en dehors de la classe, la suspension de l’accueil en présentiel est maintenue pour la durée de 7 jours. L’information communiquée par l’école vaut justificatif de la suspension de l’accueil », a indiqué le cabinet du ministre.

Si vous ne souhaitez ou ne pouvez pas faire tester votre enfant, vous devrez donc garder ou faire garder l'enfant pendant sept jours. Pour soulager les nez de vos petits, vous pouvez également tenter les tests salivaires, réputés plus efficaces pour détecter Omicron, selon une étude.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche