JO Paris 2024 : un coup d'envoi à Marseille avec la course au large ?

Par Alexandre G. · Publié le 7 avril 2020 à 14h53 · Mis à jour le 7 avril 2020 à 14h56
La Fédération Internationale de voile propose ce mardi 7 avril 2020 de débuter les Jeux Olympiques de Paris 2024 par l'épreuve de voile au large. Longue de 48h, le top départ de la compétition aurait lieu deux jours avant la cérémonie d'ouverture, pour une remise de médaille... à Marseille !

Et si les JO de Paris 2024 se lançaient... à Marseille ? C'est en tout cas ce que propose World Sailing, la Fédération internationale de voile, ce mardi 7 avril 2020, par l'intermédiaire d'un porte-parole interrogé par l'AFP. Ainsi, l'épreuve de voile de course au large serait la première discipline disputée dans le cadre des prochaines olympiades, avec une remise des médailles prévue à Marseille. 

Mais alors, pourquoi choisir une épreuve de voile, qui plus est à Marseille, pour donner le top départ des JO de Paris 2024 ? Pour la World Sailing, "la nouvelle série d'épreuves de voile offre beaucoup d'options". L'instance qui régit le sport de compétition à voile souhaiterait par conséquent débuter l'épreuve "deux jours avant la cérémonie d'ouverture". Ce qui permettrait de remettre les médailles à Marseille, le jour de l'ouverture des Jeux, après les 48h d'épreuve nécessaires pour l'épreuve de voile au large

Dans l'idéal, le président de la Fédération internationale Kim Andersen imagine un parcours autour de la Corse, et qui se terminerait dans le port de la cité phocéenne. Ne l'oublions pas, la France pourrait de cette manière tirer son épingle du jeu, compte tenu des derniers résultats exceptionnels obtenus par les navigateurs tricolores ces dernières années. Aussi, la nouveauté de l'épreuve réside dans sa mixité, puisque l'épreuve se dispute sur un monocoque avec un équipage mixte de deux personnes 

Forcément, cette proposition remplit de nombreux critères de sélection déjà annoncés par les organisateurs. Le Comité d'organisation des JO de Paris 2024 a déjà annoncé sa volonté d'étendre le champ d'action géographique des épreuves au delà des frontières du Grand Paris. Outre les épreuves de surf qui se joueront à Tahiti, le CIO a confirmé la tenue des matchs de football, autre discipline inscrite au programme olympique, dans pas moins de neuf autres villes françaises que Paris

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires