JO Paris 2024 : la ministre des Sports avertit d'un possible dépassement de budget

Par Alexandre G. · Publié le 6 mai 2020 à 16h34 · Mis à jour le 7 mai 2020 à 16h38
Avec la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19, l'organisation des Jeux Olympiques Paris 2024 se voit chamboulée. Retard sur les chantiers des équipements, incertitudes des sponsors, la ministre des Sports envisage "sans doute" des "dépassements de coûts" sur le budget des futures olympiades parisiennes.

Quel est l'impact de la crise sanitaire sur le budget de Paris 2024 ? L'arrivée de la pandémie s'est avérée être un véritable coup dur pour les éditions 2020 et 2024 des Jeux Olympiques d'été. Alors que lesJO Tokyo 2020 ont déjà été reportés d'un an, c'est maintenant au tour de la gouvernance de Paris 2024 de faire les comptes. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont pas très rassurants. Juste avant une sortie du confinement, la ministre des Sports Roxana Marcineanu confesse qu'il y aura "sans doute" des "dépassements de coûts" sur le budget dédié à l'organisation des JO

Dans le même temps, l'ancienne nageuse interrogée à propos de l'impact du Covid-19 sur la gestion de Paris 2024 tente de rassurer. Sans remettre en cause la "notion d'économie" intimement liée à son organisation, elle ne s'inquiète pas outre mesure "puisque 5% seulement des équipements vont devoir être construits", sachant que "95% existent déjà" aujourd'hui. Elle ajoute que "sans doute y aura-t-il des dépassements de coûts", mais tempère en rappelant que "tout cela est contrôlé activement par toutes les parties prenantes, toutes les collectivités". A l'origine de ces inquiétudes ? La plus que probable flambée des prix dans le bâtiment en Île-de-France et partout dans l'Hexagone, engendrée par la crise sanitaire, à rajouter aux des délais de construction encore allongés

Pour la ministre, aucune raison de s'affoler. Tout est maîtrisé, étant donné que "le Cojo -comité d'organisation des Jeux Olympiques- ne gère pas son budget seul mais est soumis à un contrôle strict, collaboratif entre l'Etat et toutes les collectivités qui sont parties prenantes". La native de Bucarest enrichit ses propos par une mise à plat des scénarios catastrophes, affirmant que "s'il y a des ajustements à faire, nous les voterons et nous les acterons tous ensemble". Un plan de bataille à revoir dans son ensemble, comme une évidence d'après elle, sachant qu'"aujourd'hui ce modèle était déjà en rupture par rapport au modèle classique"

Aujourd'hui, si l'on regarde attentivement la répartition du budget Paris 2024, on retrouve essentiellement deux éléments bien distincts : les équipements avec un coût estimé à 3 milliards d'euros, et l'organisation générale qui comprend la billetterie, les sponsors, ou encore les contributions du Comité International Olympique, pour un montant de 3,8 milliards d'euros. Pour attendre l'inévitable révision budgétaire du Cojo, il faudra sans doute attendre la fin de l'année 2020, voir le début de 2021.  

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires