Coronavirus : quelles conséquences sur les JO Paris 2024 ?

Par Alexandre G. · Publié le 26 mars 2020 à 15h12 · Mis à jour le 30 mars 2020 à 13h00
Alors que le CIO est en passe d'accepter la requête du Japon de décaler en 2021 les JO de Toyko 2020, de nombreuses questions restent en suspens à propos de l'impact de l'épidémie de Covid-19 sur Paris 2024. Chantiers à l'arrêt, contrats de sponsoring, rapide tour d'horizon des conséquences à envisager.

La guerre contre le coronavirus aura-t-elle raison des Jeux Olympiques de Paris 2024 ? A priori, le report plus que probable des Olympiades de Tokyo 2020 à l'été 2021 ne concerne pas directement l'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024. Pourtant, la crise sanitaire et économique que nous traversons pourrait, elle, marquer au fer rouge la préparation et les projections économiques du Comité d'organisation de Paris 2024. Avec un impact à retardement.

Forcément, face à la pandémie qui frappe une grande partie du monde et qui devrait ralentir profondément l'économie, difficile de ne pas songer aux répercussions sur les futurs JO de Paris 2024. Pour le moment, "aucun impact sur la date d'organisation" assure tony Estanguet, le président du Cojo Paris 2024 interrogé à ce sujet par Ouest France, étant donné que l'Olympiade se tient dans quatre ans. Mais le Covid 19 et la récession économique engrangent d'ores et déjà des retards sur les travaux. Le Village Olympique, dont la livraison est prévue pour 2023, devrait lui bien voir le jour. 

Cependant, d'autres ouvrages ne pourraient pas ou peu supporter un retard de plusieurs mois dans leurs échéances. C'est le cas pour la construction du Village des Médias, prévu sur les communes du Bourget et de Dugny et dont le début des travaux était planifié au troisième trimestre 2021. L'ouvrage devra être terminé à temps, pour accueillir les 20 000 journalistes accrédités à l'évènement international. Sauf qu'en pleine crise pandémique, rien n'est moins sur. 

Pour le moment, tout est gelé par la Société du Grand Paris, qui s'est empressé de contacter l'ensemble des acteurs concernés afin de mettre en pause les différents chantiers, alors que certains avaient tout juste inauguré leur commencement. C'est surtout la question des budgets pré-établis et déjà confirmés par les sociétés de BTP qui se pose pour chacun des ouvrages olympiques. Pour l'instant, pas d'annonce de retard, mais au regard de la longévité de la crise, la situation pourrait évoluer d'une manière inattendue à la fin de la période. Et pourquoi pas engendrer un report des futurs JO de 2024 ? 

Aussi, côté sponsors, l'incertitude est à tous les étages. Comment prévoir une certaine continuité dans les investissements promis par les entreprises partenaires des Olympiades ? Quand on sait que bon nombre d'entre elles prévoyait des centaines de millions d'euros pour accompagner la préparation et la tenue des Jeux, on ne peut que s'interroger sur l'avenir de tels investissements, dans un contexte de récession économique et de crise profonde. Alors que de nombreuses entreprises accusent d'ores et déjà le coup en terme de trésorerie, sans aucune visibilité sur leur avenir, difficile de concevoir qu'elles penseront toujours que cet argent doit être consacré au sponsoring. Ce qui représenterait forcément un manque à gagner conséquent pour le Comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche