JO Paris 2024 : la piscine olympique de Saint-Denis attribuée à Bouygues

Par Alexandre G. · Publié le 16 mai 2020 à 11h42 · Mis à jour le 16 mai 2020 à 11h42
Ce vendredi 15 mai, après l'approbation du conseil métropolitain, la Solideo en charge des ouvrages olympiques a finalement attribué l'exploitation du projet du futur Centre aquatique olympique de Saint-Denis à l'entreprise Bouygues Bâtiment Île-de-France. La métropole du Grand Paris a validé en un éclair la décision du conseil d'administration.

C'est l'un des projets pharaoniques de Paris 2024 qui se précise. Le conseil métropolitain du Grand Paris qui se réunissait pour la première fois depuis le début du déconfinement, a statué ce vendredi 15 mai sur l'attribution du projet du futur Centre aquatique olympique à la société Bouygues Bâtiment Île-de-France, l'une des filiales du groupe Bouygues. La Solideo, en charge de la construction des ouvrages olympiques, prévoit l'emplacement de la piscine olympique des Jeux Olympiques de Paris 2024 à Saint-Denis. 

Du 6 au 14 mai 2020, le conseil d'administration de la Solideo s'est tenu sous forme dématérialisée dans le but de déterminer laquelle des trois entreprises candidates à l'exploitation du projet du futur Centre aquatique olympique allait remporter le gros lot. La Société de livraison des ouvrages olympique avait d'abord pour mission de désigner le groupement lauréat, afin d'ensuite le présenter à l'approbation du Conseil de la métropole du Grand Paris. 

Désormais, plus aucun doute, c'est bien "Bouygues qui a été retenu avec un projet de 147 millions d'euros" comme le précise Laurent Rivoire, vice-président de la Métropole en charge du dossier lors de la réunion. Pour ensuite résumer et détailler en un éclair de "bullet point" les prochaines étapes déterminantes du projet : "la métropole participera pour un peu moins de 40 millions, le fonctionnement se monte à 2,3 millions annuels, les travaux auront lieu de 2021 à 2023, le centre accueillera les championnat d'Europe de natation en 2026".

De quoi perdre les pédales quand on ne connait pas les dessous de l'affaire. Dans un communiqué publié la veille du vote, la Solideo se félicite d'ailleurs que "le projet porté par le groupement lauréat est conforme au programme et aux ambitions de la stratégie environnementale de l'établissement". Au total, alors que la Solideo prévoyait une enveloppe de 154 millions d'euros, la métropole a validé un budget réduit à 147 millions. De quoi ravir la ministre des Sports, qui prévoyait une réduction du budget de Paris 2024 en raison de l'épidémie due au coronavirus.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires