Déconfinement : 10m de distance minimum entre joggeurs et cyclistes

Par Alexandre G. · Publié le 30 avril 2020 à 13h39 · Mis à jour le 30 avril 2020 à 17h31
Avec l'annonce du plan de déconfinement par le Premier ministre mardi 28 avril 2020, le gouvernement a apporté des précisions sur les conditions à remplir avant de reprendre le sport. L'activité physique individuelle reste encadrée, mais l'attestation n'est plus nécessaire et les limitations beaucoup moins restrictives.

A partir du 11 mai 2020, tous les Français pourront reprendre une activité physique à peu près normale. Le ministère des Sports, dans la continuité des annonces du Premier ministre mardi 28 avril 2020 à l'Assemblée Nationale, a rappelé ce jeudi 30 avril les conditions pour pouvoir pratiquer une activité physique individuelle de plein air au delà de la date officielle de sortie du confinement. Pour courir ou faire du vélo, il faudra désormais respecter une distance minimum de 10 mètres. A propos du yoga ou du fitness en plein air, le ministère confirme qu'il faudra prévoir "4 mètres carrés d'espace par personne"

Les limitations sont quasiment toutes allégées, les distanciations sociales devront toujours être respectées, et l'ensemble de ces autorisations seront déterminées "en fonction de la situation sanitaire de chaque territoire". Avant tout, le ministère des Sports précise dans son communiqué que l'ensemble de ces décisions ont été prises à la suite des recommandations émises par le Haut Conseil de la santé publique. Dans le même temps, la ministre Roxana Maracineanu souligne la "nécessité de pratiquer une activité sportive tant du point de vue du bien-être que de la santé de chacun"

Les conditions pour la reprise du sport après le 11 mai :

  • Sans limitation de durée de pratique
  • Sans attestation 
  • Dans une limite de distance du domicile inférieure à 100km 
  • En limitant les rassemblements à 10 personnes maximum 
  • En extérieur 

Aussi, l'exécutif précise que l'accès aux vestiaires dans les établissements sportifs couverts ou de plein air ne sera pas autorisé, compte tenu du risque de propagation évident et de l'investissement en nettoyage que cela implique. Pour éviter ces mêmes risques, le ministère précise en parallèle les critères de distanciation entre les personnes à respecter : 

  • Distance de 10 mètres minimum entre deux personnes pour les activités du vélo et du jogging 
  • Distance physique suffisante pour les activités de plein air type tennis, yoga et fitness
On le précise une nouvelle fois pour éviter les incertitudes : il faudra bien En ce qui concerne les autres activités, le communiqué précise que "des spécifications complémentaires en fonction des activités seront fournies prochainement par le ministère des Sports". Par ailleurs, il est explicitement notifié que "les activités sportives qui ne permettent pas cette distanciation", comme les sports collectifs et les sports de combat, "ne pourront pas reprendre dans l'immédiat". Pour plus de clarté, le ministère distribuera une "liste exhaustive des disciplines et sports concernés par cette interdiction provisoire dans un guide pratique", toujours "en cours d'élaboration" pour le moment.

Forcément, comme ça va bientôt faire plus de deux mois qu'on est tous confiné, l'institution avertit sur la "réathlétisation" progressive, essentielle pour éviter les blessures, voir même une contamination. Comme précisé par le Premier ministre lors de son allocution, les sports professionnels ne sont pas épargnés, puisque la saison 2019-2020 des catégories professionnelles est bien définitivement terminée. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche