Coronavirus : vers une réduction des salaires des joueurs de foot en Europe ?

Par Alexandre G. · Publié le 7 avril 2020 à 15h57 · Mis à jour le 8 avril 2020 à 15h33
Avec la crise sanitaire due à l'épidémie de coronavirus et l'interruption des compétitions sportives, les clubs de football européens font face à des importantes pertes de recettes. Les ligues nationales, la Premier League en tête, demandent aux joueurs de l'élite de baisser leurs salaires. En France, un accord est en cours de discussion.

Après le chômage partiel, bientôt la réduction des salaires pour les joueurs de foot ? Face à la crise provoquée par la pandémie du coronavirus, les organisations des ligues nationales des différents championnats de foot européens cherchent à trouver un accord sur la baisse des salaires de leurs joueurs. Une diminution qui représenterait environ un tiers de la rémunération brute annuelle. 

Comme c'est déjà le cas en Italie, ou en Allemagne. En effet, on apprenait lundi 6 avril par L'Equipe que la Lega Serie A, le championnat italien d'élite, avait négocié un accord de ce type avec ses propres joueurs. A l'exception de la Juventus de Turin, la décision avait été adoptée à l'unanimité des clubs. Même discours du côté de l'Allemagne, puisque les clubs allemands ont rapidement embrassé la nouvelle politique de réduction salariale, bien que les diminutions soient plus de l'ordre de 10 à 20%. En Espagne, certains joueurs comme Gérard Piqué de Barcelone, ont accepté une réduction de 70% de leur feuille de salaire, le temps de l'épidémie.  

En France, les discussions sont toujours en cours. A la lecture du Parisien ce mardi 7 avril, on apprend qu'un groupe de travail composé du syndicat des joueurs, de l'UNFP, et des différents présidents de club s'est constitué. L'objectif ? Trouver un consensus large, qui ne mettrait pas les petits clubs en difficulté mais serait assez conséquent. Le président du PSG Nasser al-Khelaïfi s'est d'ores et déjà déclaré "favorable" à une baisse des salaires des joueurs en Ligue 1. Reste à savoir l'ampleur du rabotage. Une question qui ne fait pas débat, alors même que les diffuseurs que sont Canal et BeIN n'ont toujours pas accepté  de payer leurs échéances pour le mois d'avril. 

Pourtant, c'est bien en Angleterre que le mouvement a débuté. Alors que le chef du gouvernement Boris Johnson se trouve encore en soin intensifs depuis dimanche 5 avril, la question de la réduction des salaires des joueurs crée la polémique et divise outre-Manche. Le ministre de la santé Matt Hancock mettait le feu aux poudres, en précisant lors d'une allocution officielle que "tout le monde doit jouer son rôle et cela veut dire que les joueurs de Premier League aussi".

Pour le syndicat des joueurs et pour Danny Rose, défenseur de Newcastle, le problème reste que "des personnes n'ayant rien à voir avec le monde du football dictent aux footballeurs ce qu'ils doivent faire". Pour le moment, les sportifs, tous au chômage technique forcé, se mobilisent à leur mesure, entre dons importants et lancements de mouvement de solidarité. Une double peine ? 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche