Coronavirus : l'UEFA veut imposer des mesures drastiques aux clubs en C1

Par Alexandre G. · Publié le 5 août 2020 à 11h17 · Mis à jour le 5 août 2020 à 11h18
L'instance dirigeante du football européen cherche par tous les moyens à assurer la bonne tenue de la prochaine saison de Ligue des Champions, qui doit commencer fin septembre 20202 par les traditionnels barrages. Dans un texte annexe, l'UEFA impose des règles aussi surprenantes que compliquées à mettre en place pour les clubs participants.

Pour la prochaine saison 2020-2021 de Ligue des Champions, l'UEFA ne veut pas prendre le moindre risque avec le coronavirus. Tandis que le Final 8 de la saison de C1 interrompue doit se dérouler dès le vendredi 7 août à Lisbonne, l'instance dirigeante du football européen a dévoilé les nouvelles règles imposées aux clubs participants pour la prochaine saison. Et cette année, pas question de revoir la compétition s'arrêter brusquement à cause du Covid-19

Aussi, les barrages de la prochaine saison de Ligue des Champions doivent démarrer à partir de fin septembre, comme l'avait annoncé l'instance il y a quelques mois. C'est surtout dans le but de ne pas avoir d'entorse à l'organisation que l'UEFA s'est appliqué à publier une annexe de leurs règlements traditionnels, qui vient confirmer des nouvelles règles. Et on le confesse, certaines semblent parfois extrêmement compliquées à appliquer, voir tout simplement utopiques.  

D'ailleurs, comme le remarque L'Equipe, l'instance précise que désormais, c'est au club qui reçoit de trouver un stade de repli en cas de contamination trop importante dans son propre pays. Soit trouver un autre stade, dans un pays considéré comme "neutre" par les autorités compétentes. Et si jamais le club recevant ne trouve pas d'autre stade où jouer le match ? Il sera "tenu pour responsable du non-déroulement du match", c'est-à-dire qu'il perdra la rencontre par forfait. 

Autre lubie de l'UEFA : si une dizaine de joueurs sont positifs au Covid-19 dans un même effectif, le club devra quand même aligner au moins 13 joueurs ou plus (dont un gardien), inscrits sur sa liste A, ou non-inscrits. Si le club refuse de jouer, le match sera perdu 3-0, quoiqu'il advienne. Aussi, on remarque que les délais de contestations sont extrêmement courts, et que l'UEFA met tout en place pour se prévenir les soucis d'organisation qu'elle avait dû affronter lors de la crise du coronavirus. Une chose est sûre : l'instance aura tout fait pour que le spectacle continue. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche