Coronavirus : comment bénéficier du prêt garanti par l'Etat ?

Par Alexandre G. · Publié le 25 mars 2020 à 14h54 · Mis à jour le 25 mars 2020 à 14h55
Depuis ce mercredi 25 mars 2020, les entreprises touchées par la crise du coronavirus peuvent bénéficier d'un Prêt garanti par l'Etat (PGE). Quelles en sont les modalités ? Petit manuel pratique sur le fonctionnement de cette aide exceptionnelle.

"Nous ne laisserons personne de côté". Le ministre de l'Economie et de Finances, Bruno Le Maire, a dégainé ce mercredi 25 mars 2020 les détails concernant les aides à destination des entreprises touchées par la crise du coronavirus. Avec en principale annonce, la disposition d'un Prêt garanti par l'Etat (PGE) pour toutes les entreprises confrontées à des problèmes de trésorerie importants. Comment en bénéficier ? Quelles sont les démarches à suivre ? On vous donne les détails et les modalités utiles afin d'en comprendre le fonctionnement. 

Aussi, l'enveloppe globale allouée par l'Etat pour garantir ces prêts bancaires s'élève à 300 milliards d'euros. Un dispositif inédit, qui permet aux banques d'octroyer ces prêts avec le maximum de sécurité de la part du gouvernement. Soutenu par la Banque Publique d'investissement, il s'agit d'un prêt qui s'adresse à tous types d'entreprises : autant pour les artisans, les professions libérales, les micro-entrepreneurs, les associations et fondations, que pour les grandes entreprises, tous les acteurs économiques concernés peuvent désormais s'adresser à leur banque afin d'accéder à cette aide exceptionnelle.

A destination des entreprises de moins de 5000 salariés, qui réalisent un chiffre d'affaires de plus d'1,5 milliard d'euros, une garantie publique de 80% est prévue par l'exécutif. L'ensemble des autres prêts bénéficient d'une garantie de l'Etat à hauteur de 70 à 90%, en fonction de la taille de l'entreprise. Les taux d'intérêt, eux, restent extrêmement faibles, "aux alentours de 0,25%" d'après Nicolas Dufourq, le président de la BPI interrogé sur BFM TV.

En termes de coût de financement, aucune marge ne sera prise par les banques concernant ces prêts.  Par exemple, pour un prêt de 150 000 euros à partir d'un chiffre d'affaires de 600 000 euros hors taxe, le coût de la garantie à la fin de la première année s'élève à 375 euros.  Sur un prêt de 2,5 millions d'euros, ) partir d'un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros, l'entreprise devra s'acquitter de 6250 euros la première année. En clair : tout est fait pour que ces prêts bénéficient avant tout aux entreprises, sans forcément réaliser de marge pour les banques prêteuses. 

Côté démarche, tout est fait pour faciliter l'accès à cette aide. Avant tout, il faut contacter son banquier et lui demander les modalités pour bénéficier du PGE. En fonction de l'examen du dossier, la banque établit en accord avec l'entreprise un taux d'intérêt et un montant de prêt. Ensuite, rendez-vous sur le site de Bpi France pour obtenir un numéro unique, qui permettra de ne pas multiplier les prêts du même type et éviter les fraudes. Enfin, après avoir renseigné un bon nombre d'informations et communiquer ce numéro à votre banque, il n'y aura plus aucune entrave à décaisser le crédit. 

Forcément, on le rappelle, il est impossible de cumuler plusieurs PGE ! C'est justement l'utilité de ce numéro unique attribué par Bpi France. Si votre banque refuse, pas de panique : il faudra s'adresser au service de médiation du crédit de la Banque de france. Attention, ses banques préviennent d'ores et déjà qu'il faudra s'armer de patience, au cas ou le volume d'appels similaires serait trop important. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche