Coronavirus : 1250 euros d'aide pour les artisans et indépendants en avril

Par Alexandre G. · Publié le 10 avril 2020 à 16h41 · Mis à jour le 10 avril 2020 à 16h42
Ce vendredi 10 avril 2020, les principales organisations patronales sont tombées d'accord pour débloquer une aide financière supplémentaire destinée aux indépendants et aux artisans durement touchés par la crise du coronavirus. Pour le mois d'avril, ils recevront une prime du'n montant maximum de 1250 euros nets.

Nouvelle indemnité pour les artisans et indépendants en France. Face à l'ampleur et la durée de la crise due à l'épidémie de coronavirus, les organisations patronales n'oublient pas de soutenir les petits acteurs économiques. Et en priorité, les artisans et indépendants, qui restent les plus touchés par les mesures de confinement et la récession, déjà en cours. Aussi, dans un communiqué publié par l'AFP ce vendredi 10 avril 2002, le Medef, la Confédération des petites et moyennes entreprise et l'Union des indépendants se sont accordées pour leur verser une "indemnité de perte de gains", d'un montant maximum de 1250 euros nets d'impôts et de charges sociales. 

Mais quelles sont les conditions afin de bénéficier de cette prime ? L'aide se destine à tous les indépendants, artisans ou autres, qui ont été en activité au 15 mars 2020 et qui ont déposé une immatriculation avant le 1er janvier 2019. Et la bonne nouvelle, c'est qu'aucune démarche particulière n'est nécessaire pour l'obtenir. Le communiqué précise également que cette aide a été "validée par le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants, avec l'accord des ministères de tutelle", soit le ministère du Travail, de l'Economie et du Budget. Précision : l'aide est également cumulable avec le fonds de solidarité, annoncé par le gouvernement afin de porter secours aux trésoreries des plus petites entreprises. 

L'objectif de la prime ? Venir en aide au "travailleurs indépendants de l'artisanat et du commerce, aujourd'hui en grande difficulté". Un "revenu de substitution" précise les organisations, qui mettent un point d'honneur à ce que "les finances publiques soient mises à contribution". Dans le même temps, le gouvernement a rehaussé ses projections économiques ainsi que le montant du budget alloué au plan d'urgence. L'Etat, et maintenant les patrons, se mobilisent pour éviter les faillites plus que probables des petits acteurs économiques français. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche