Déconfinement : "le télétravail est un droit du salarié" rappelle Pénicaud

Par Elodie D. · Publié le 4 mai 2020 à 22h18 · Mis à jour le 4 mai 2020 à 22h26
Avec la fin du confinement le 11 mai prochain, vous avez peur de retourner au travail. Après des semaines de télétravail, vous avez enfin trouvé le rythme... Rassurez-vous, la loi est de votre côté. Oui, Muriel Pénicaud vient de le redire "le télétravail est un droit du salarié". Article à montrer à votre employeur !

Le gouvernement l'a dit et répété, le télétravail doit rester la norme au moment du déconfinement, dans les zones rouges comme dans les zones vertes. Si vous en doutez encore,

Ce lundi 4 mai, au micro de BFM, la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a rappelé que "le télétravail, depuis les ordonnances travail de 2017, c'est un droit du salarié." "Si le poste peut se faire en télétravail, c'est à l'employeur de prouver, d'expliquer pourquoi ce n'est pas possible pour des raisons de service. Donc si une personne est déjà en télétravail, ça veut dire qu'elle peut télétravailler et à priori, elle devrait pouvoir continuer. Il faudrait vraiment une raison impérative de son employeur pour ne pas continuer".

Retrouvez le passage audio (à 2:10) :

Déconfinement : "le télétravail est un droit du salarié" rappelle PénicaudDéconfinement : "le télétravail est un droit du salarié" rappelle PénicaudDéconfinement : "le télétravail est un droit du salarié" rappelle PénicaudDéconfinement : "le télétravail est un droit du salarié" rappelle Pénicaud

Sur le site du Ministère du travail, il est noté que "la ministre du Travail a rappelé toute l’importance que revêt le télétravail pour les employeurs comme pour les salariés, tout en reconnaissant que la productivité ne peut pas être la même lorsque le salarié assure concomitamment la garde de ses enfants. Elle a demandé aux employeurs d’être compréhensifs et d’en tenir compte dans leurs relations avec leurs salariés.".

On rappelle ainsi que le télétravail est recommandé dans les grandes agglomérations. La Région île-de-France travaillerait d'ailleurs sur une charte pour limiter l'affluence dans les transports en commun. Il y serait question d'augmenter le taux de présence dans les grandes entreprises au fur et à mesure. Valérie Pécresse explique son idée : "nous proposons que 100% des salariés qui sont aujourd'hui en télétravail ne retournent pas au bureau la semaine du 11 mai. Nous voulons tendre vers un objectif de 90% la deuxième semaine, puis 80% jusqu'à l'été".

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche