Don du sang : bientôt la fin de la discrimination pour les homosexuels et bisexuels

Par Laurent P. · Publié le 2 juillet 2020 à 17h46 · Mis à jour le 2 juillet 2020 à 17h47
Les députés ont voté mercredi 1er juillet 2020 la suppression de toute discrimination envers les homosexuels et bisexuels en ce qui concerne le don du sans. Un vote qui s'est tenu en commission, dans le cadre de l’examen du projet de loi de bioéthique.

Bientôt la fin du délai d'abstinence pour les homosexuels et bisexuels... Les députés ont voté en commission, mercredi 1er juillet 2020, la suppression de toute discrimination en ce qui concerne le don du sang. Un vote qui s'est tenu dans le cadre de l'examen du projet de loi de bioéthique. "Les critères de sélection du donneur ne peuvent être fondés sur le sexe du ou des partenaires avec lesquels il aurait entretenu des relations sexuelles" ont ainsi inscrit une centaine de députés à travers un amendement du corapporteur Hervé Saulignac.

Une période d'abstinence qui avait déjà été réduite à 4 mois en avril 2020, marquant ainsi "une première étape" vers "un alignement des conditions du don pour les homosexuels sur celles des hétérosexuels, envisagé à l'horizon 2022", comme l'expliquent nos confrères du Huffington Post. Un nouveau vote qui, cette fois-ci, a été inscrit plus rapidement "dans le marbre de la loi la suppression de cette discrimination", selon un communiqué.

À noter que la fin de la discrimination envers les homosexuels concernant le don du sang n'est pas la seule proposition étudiée dans ce texte de loi : depuis lundi 29 juin, le texte de loi ouvrant la PMA à toutes les femmes est également examiné, en deuxième lecture. Un autre amendement, porté par le MoDem, a aussi été adopté. Celui-ci autorise "le don de gamètes dirigé entre deux femmes au sein d'un même couple, si l'une d'entre elles souffre d'infertilité", nous rappelle le Huffington Post

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche