Automobile : prime à la conversion, ce qui change ce lundi 3 août 2020

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 3 août 2020 à 14h19 · Mis à jour le 3 août 2020 à 14h20
Ce lundi 3 août 2020 marque l'entrée en vigueur d'une nouvelle prime à la conversion automobile, à la suite du dispositif mis en place en juin 2020 qui permettait au secteur de bénéficier d'une aide exceptionnelle à travers laquelle 200 000 primes ont été distribuées dans le cadre du plan de relance économique.

Alors que l'épidémie de coronavirus continue de progresser à travers le monde engendrant notamment de lourdes conséquences sur l'économie mondiale, en France, l'industrie automobile bénéficie d'un plan de relance. Parmi les aides mises en place par le gouvernement se trouve une prime à la conversion automobile exceptionnelle qui a été lancée en juin 2020. 

Celle-ci permettait à davantage de français de profiter de cette prime pour l'achat d'un nouveau véhicule. Celle-ci s'élevait alors à 3 000€ maximum pour l'achat d'une voiture thermique (essence ou diesel) neuve et à 5 000€ pour une voiture électrique ou hybride rechargeable. Le plafond du revenu fiscal des bénéficiaires était passé à 18 000€ contre 13 500€ auparavant et les critères permettant d'envoyer un véhicule à la casse ont été élargis. Au total, ce sont 200 000 primes qui auront été distribuées.

À compter de ce lundi 3 août cependant, la prime à la conversion automobile revient à des conditions similaires à celles de l'ancien barème. Ainsi, le montant de la prime est désormais de 1 500 - 3 000 € selon le revenu fiscal du foyer (dont le plafond des bénéficiaires est fixé à 13 489 €) pour l'achat d'un véhicule thermique. 

Toutefois pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable, les foyers dont le revenu fiscal s'élève au delà de 13 489 € peuvent bénéficier d'une prime à la conversion automobile fixée à 2 500 €. En dessous ce de seuil, le montant de la prime s'élève à 5 000€. À noter qu'elle peut être cumulable avec le bonus écologique. 

Cette prime concerne l'achat d'un véhicule neuf ou récent affichant une vignette Crit'Air 1 ou 2 et dont les émissions représentent moins de 137 grammes de CO2 par kilomètre, en remplacement des véhicules classées Crit’Air 3.


Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche