Coronavirus: match de foot, théâtre, salon, concert... que pourra-t-on faire à la rentrée ?

Par Caroline J. · Photos par Caroline J. · Publié le 13 août 2020 à 12h32 · Mis à jour le 13 août 2020 à 12h57
Suite à l’interdiction prolongée des événements de plus de 5 000 personnes jusqu’au 30 octobre 2020, certains se demandent ce qu’il sera possible de faire ou ne pas faire à la rentrée. Assister à un match de foot, se faire un concert, voir une pièce de théâtre ou encore se rendre sur un salon… On vous répond.

Le 11 août dernier, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la prolongation de l’interdiction des événements de plus de 5 000 personnes jusqu’au 30 octobre. Le chef du gouvernement a toutefois précisé que les préfets auront la « possibilité d'y déroger avec la vérification du strict respect des consignes sanitaires ».

Depuis cette annonce, l’organisateur du Marathon de Paris et du Semi-Marathon de Paris, décalés déjà à deux reprises, a finalement pris la décision d’annuler l’édition 2020 de ces deux courses et de les reporter en 2021.

Mais qu’en est-il des matchs de foot, du théâtre, des salles de concert ou encore des salons ? On vous en dit plus sur la situation.

Assister à un match de foot ?

Alors que la reprise du Championnat de France de football est prévue pour le 21 août, les supporters du ballon rond pourront-ils se rendre au stade pour profiter de leur sport préféré ? La prolongation de l’interdiction des événements de plus de 5 000 personnes jusqu’au 30 octobre concerne bien évidemment le monde du football. Quand on sait que l’affluence moyenne dans les stades de ligue 1 est de 22 529 spectateurs et un peu de moins 7 000 en ligue 2, cela semble très compliqué. Reste à savoir si des préfets accorderont des dérogations pour ce genre de rassemblement. Selon Ouest-France, aucun grand événement n’a pour l’instant sollicité de dérogation.

On rappelle d’ailleurs que le ministère des Sports avait précisé, le 28 juillet dernier, que les dérogations préfectorales seraient délivrées « en fonction de la capacité d’accueil de l’enceinte sportive en places assises, après analyse de la situation sanitaire générale et locale, sous condition de mise en œuvre rigoureuse de protocoles sanitaires d’accueil et d’accès des publics de manière à prévenir les risques de propagation du virus ».

Nul doute que la grande majorité des matchs se dérouleront à huis clos, comme le match Nice-Lens prévu le 23 août prochain. A la rentrée, le football se regardera donc très certainement derrière un écran de télévision.

Voir une pièce au théâtre ou assister à un concert ?

Théoriquement, il est possible de se rendre au théâtre pour voir un spectacle ou une pièce mais les consignes sanitaires doivent être respectées. Ainsi, la configuration assise du public reste la norme. De même, tout spectacle doit respecter la distanciation d’un siège entre deux personnes ou groupes de personnes venant ou ayant réservé ensemble. Enfin, le port du masque est obligatoire pour entrer et circuler dans les espaces intérieurs.

En revanche, les concerts debout, pour lesquels les professionnels du secteur demandent des mesures et des clarifications, sont donc toujours impossibles pour le moment. D’ailleurs, de nombreux concerts, prévus cet automne, ont été reportés en 2021. « Agacement, désolation, ras-le-bol, c'est ce que nous ressentons: nous sommes le seul secteur qui n'a pas repris, alors que les foires et les salons professionnels pourront le faire à partir du 1er septembre », avait ainsi confié auprès de l'AFP Aurélie Hannedouche, du Syndicat des musiques actuelles (Sma), le 11 août dernier.

De son côté, Pascal Nègre n’avait pas non plus caché son agacement le 6 août dernier. Il « est temps que le ministère de la Culture arrête de jouer avec les mots et donc les artistes et le public ! Il faut avoir le courage de dire qu'il n'y aura aucun concert cette année et mettre un vrai plan d'aide en place pour la filière sinistrée! » avait fait savoir l’ancien président d'Universal Music France sur Twitter.

Se faire une toile au ciné ?

Les salles de cinémas ont rouvert leurs portes aux spectateurs le 22 juin dernier, après trois mois de fermeture inédite. Malheureusement, l'été n'a pas été une bonne saison et plusieurs cinémas ont même fermé leurs portes au mois d'août, comme le Grand Rex

La rentrée 2020 marquera cependant le retour de plusieurs grands films au ciné dont "Police", "La Daronne" ou encore "The King's Man - Première Mission".

Profiter d’un festival de musique ?

Le 4 août dernier, Roselyne Bachelot annonçait que les spectacles rassemblant plus de 5 000 personnes seraient à nouveau autorisés dès le 15 août 2020, mais « sur autorisation préfectorale » et « sous certaines conditions sanitaires ». Le ministère avait rajouté qu'à compter du 1er septembre, ces événements pourraient se tenir sans autorisation préfectorale. Suite à l’annonce de Jean Castex, les amateurs de musique devront donc encore patienter jusqu’au 30 octobre prochain avant de pouvoir profiter d'un festival en plein air. D’ailleurs, la fête de l’Huma ou encore la Techno parade ont été annulées.

En revanche, certains festivals de musique sont à ce jour maintenus à l’instar du Marvellous Island Festival, qui a décidé de réduire temporairement sa capacité d’accueil à 5 000 participants maximum par jour. Le Festival Essonne en Scène est lui aussi maintenu au mois de septembre, tout comme Jazz à La Villette.

Danser en boîte de nuit ?

Depuis le début de la crise sanitaire, les clubs, discothèques et boîtes de nuit souffrent. À ce jour, plus de 300 établissements de nuit ont déjà déposé le bilan, et ce chiffre risque encore de croître dans les semaines à venir. Le 6 août, sur LCI, le ministre chargé des PME, Alain Griset, a en effet admis que "pour l'instant, il n'y a pas de perspectives de réouverture" concernant ces établissements.

Face à cette fermeture prolongée, on rappelle que plusieurs acteurs de la nuit ont publié une tribune pour soutenir le secteur. Le 12 juillet, plusieurs gérants de clubs et discothèques ont aussi manifesté à Paris devant le ministère de la Santé pour réclamer une réouverture de leur établissement au plus vite.

Le 31 juillet dernier, ce sont plus de 170 artistes, djs et acteurs de la French Touch qui ont signé une tribune dans Libération. Jean-Michel Jarre, Bob Sinclar, Martin Solveig, Chloé, Laurent Garnier, Michaël Canitrot, Louisahhh ou encore Yuksek… toutes et tous demandent à la ministre de la Culture de prendre des « dispositifs opérationnels concrets à effet immédiat » afin de sauver la « cathédrale des musiques électroniques » en feu.

Se rendre sur un salon ou une foire ?

Le 27 juillet, le ministre délégué au Commerce extérieur et à l'attractivité, Franck Riester, a annoncé que les salons et foires seraient autorisés à rouvrir à compter du 1er septembre 2020 et sans jauge limite. Le ministre délégué au Commerce extérieur et à l'attractivité précisait toutefois que la tenue de ces événements devrait se faire dans le respect des gestes sanitaires et selon l'évolution de l'épidémie de Covid-19.

Là encore, Jean Castex a rectifié le tir avec cette prolongation de l’interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes jusqu’au 30 octobre. Les salons, foires et expositions de plus de 5 000 personnes ne seront donc toujours pas autorisés, sauf, là encore, en cas de dérogations préfectorales.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche