Covid : au Maroc, l'opération « massive de vaccination » se précise

Par Caroline J. · Publié le 7 décembre 2020 à 08h52 · Mis à jour le 7 décembre 2020 à 08h57
Alors que la course aux vaccins contre le Covid se poursuit, le roi du Maroc Mohammed VI a annoncé qu’une « opération massive de vaccination » contre le Coronavirus sera lancée dans le pays dans les semaines à venir. Pour l’heure, les autorités n’ont pas précisé de date exacte. En revanche, selon RFI, le Maroc aurait opté pour le vaccin chinois Sinopharm.

Alors que le Coronavirus circule encore activement en Europe et dans de nombreux autres pays, du monde la récente annonce de BioNTech et Pfizer semble avoir offert une lueur d’espoir à de nombreux gouvernements. Le 18 novembre dernier, la société allemande et le groupe pharmaceutique américain affirmaient que leur vaccin est "efficace à 95%", selon les résultats préliminaires de la phase 3, soit la dernière phase avant une demande d'homologation. Dès lors, les actions en Bourse se sont envolées et plusieurs pays ont vu la possibilité de sortir enfin de cette crise sanitaire.

Au Royaume-Uni, les premières vaccinations devraient débuter ce mardi 8 décembre. En France, il faudra encore patienter. La campagne de vaccination devrait se dérouler en trois phases et commencer dès le 4 janvier 2021 dans les Ehpad, selon les informations du JDD.

De son côté, le roi du Maroc Mohammed VI a annoncé, mi-novembre, le lancement prochain d’une « opération massive de vaccination » contre le Covid-19. L’annonce a été faite par communiqué officiel, sans toutefois préciser la date exacte, ni même le vaccin qui sera utilisé pour cette campagne de vaccination d'une « envergure inédite ». Depuis, certains médias ont révélé que le pays avait conclu un accord avec Pékin pour distribuer le vaccin chinois Sinopharm. Selon RFI, le Maroc s'est déjà assuré la livraison de 10 millions de doses de ce vaccin ; un chiffre qui permettrait la vaccination de 5 millions de personnes. Toujours selon RFI, les doses ne sont pas encore arrivées sur place, mais les secteurs public, privés et militaires se tiennent prêts. 

D’après les premières informations, seront en priorité ciblés par cette campagne « les personnels de première ligne » , c'est-à-dire les professionnels de santé mais aussi les forces de sécurité ou encore le personne de l'éducation nationale, ainsi que les « personnes âgées ou vulnérables au virus ». Après cette première étape, le Maroc poursuivra sa campagne en vaccinant les adultes, soit 20 millions de personnes, et ce sur la base du volontariat. Objectif ? Vacciner 80 % des Marocains de plus de 18 ans, en l'espace de trois mois, selon RFI.

Comme de nombreux autres pays du monde, le Maroc lutte toujours contre la pandémie de Covid-19. Depuis le mois de mars, le Royaume enregistre 259 951 contaminations, dont 4 356 décès, selon les chiffres officiels.

Face à la hausse du nombre de nouveaux cas de Covid-19 ces derniers jours dans le pays, la question d’un reconfinement général se pose. Pour l’heure, l'état d'urgence sanitaire au Maroc a été prolongé jusqu'au 10 janvier 2021.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche