Covid : Jean Castex ne peut pas s'avancer et donner une date pour la réouverture des lieux culturels

Par Cécile D., Caroline J. · Photos par Charlene S. · Publié le 24 décembre 2020 à 09h41 · Mis à jour le 28 décembre 2020 à 14h43
Invitée sur France Inter le 17 décembre 2020, la ministre de la Culture a prévenu que la réouverture des lieux culturels au 7 janvier 2021 n'était pas garantie. Jean Castex a renchéri en expliquant qu'il lui était impossible de prévoir quand ces lieux pourront rouvrir sans danger.

Alors que les musées, cinémas et théâtres espéraient une réouverture au 15 décembre, comme initialement envisagée par le gouvernement, Jean Castex a finalement annoncé que ces lieux culturels devraient encore rester fermés pour trois semaines supplémentaires en raison de l'évolution de l'épidémie de Coronavirus dans le pays. Malgré les protestations des acteurs du secteur et un recours déposé auprès du Conseil d'État, impossible de faire lever cette interdiction d'ouverture plus tôt.

Interrogée à ce sujet ce 17 décembre sur France Inter, la ministre de la Culture a tenu à clarifier la situation. "Le 7 janvier c'est une clause de revoyure", a prévenu Roselyne Bachelot. "Cela pourra peut-être" annoncer la réouverture des lieux culturels, mais la date n'est pas décidée, a ajouté la ministre avant de poursuivre : "Nous sommes en train d'y travailler". "Je ne voudrais surtout pas qu'on recommence le scénario du 15" décembre, "où personne n'a entendu les conditions sanitaires qui avaient été posées", a expliqué la ministre, qui n'a donc pas garanti la réouverture des musées, cinémas et théâtre au 7 janvier. À compter de cette date, les conditions sanitaires seront examinées et permettront de dire si oui ou non les lieux culturels pourront rouvrir. 

La ministre a également indiqué sur France Inter que son ministère "étudi(ait) les solutions" visant à varier les mesures restrictives en fonction de la situation sanitaire dans la zone concernée, et ainsi faire du "sur-mesure". Cependant, Roselyne Bachelot a voulu rester prudente. "Attention sur les mesures géographiques: un secteur qui semble protégé aujourd'hui peut devenir un secteur à risque très vite. (...) Imaginez qu'on rouvre les lieux de culture en Bretagne pour les refermer dans 15 jours. C'est ça qui est le plus terrible pour les artistes", a-t-elle confié.

Le 11 décembre dernier sur BFMTV, la ministre de la Culture avait déjà tenu à préciser les annonces de Jean Castex. Le 7 janvier « n'est pas une date de réouverture » des lieux culturels, mais de "constat" sur la situation sanitaire, avait ainsi averti Roselyne Bachelot. « La culture est essentielle, mais on peut, pour des raisons sanitaires, faire en sorte de se protéger pendant quelques semaines », avait justifié la ministre de la Culture.

Qualifiant cette fermeture prolongée de « crève-cœur », Roselyne Bachelot avait toutefois précisé : « Ce qui serait terrible pour le monde de la culture, c'est ce qu'on appelle stop&go. Rouvrir le 15 décembre pour éventuellement refermer les salles de spectacle et de cinéma le 2, le 3, ou le 7 janvier, je crois qu'on assassinerait la culture ».

La lettre du Premier ministre

Mercredi 23 décembre, c'est au tour de Jean Castex d'admettre qu'il n'est pas possible pour le moment de savoir quand les musées, cinémas, théâtres et autres salles de spectacle pourront rouvrir. Dans une lettre adressée aux acteurs du secteur culturel, et publiée sur son compte Twitter, le Premier ministre assure que le gouvernement comprend « votre désarroi, votre colère et votre découragement. Alors que par nature vos métiers exigent de l'anticipation, ce virus nous impose une adaptation permanente et nous empêche de vous garantir cette prévisibilité. »

Jean Castex continue : « Je sais que vos activités nécessitent des mois voire des années de préparation, de conception, de répétition. Je sais que vous étiez préparés à rouvrir le 15 décembre. Nous avons nous-mêmes cru jusqu'aux derniers jours à la possibilité de cette réouverture. Mais, dès lors que les indicateurs s'étaient à nouveau dégradés, la décision d'ouvrir n'aurait pas été responsable, en ce qu'elle aurait été en totale contradiction avec la stratégie décidée et annoncée, et nous aurait exposé à un risque évident de rebond épidémique d'ici quelques semaines. » 

Le Premier ministre annonce donc que, bien que les acteurs culturels demandent « de la visibilité sur les prochaines échéances, voire une date de réouverture ferme et définitive, il sera dans les prochaines semaines difficile de vous donner satisfaction sur ce point. »

Un coup dur de plus pour toutes les personnes concernées par cette fermeture prolongée. Alors que les prémices de la troisième vague de Covid-19 se font déjà sentir, on craint que le confinement ne soit pas levé avant longtemps pour tous les lieux culturels.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche