Covid : la situation épidémique fragile menace les vacances d'hiver

Par Alexandre G. · Mis à jour le 6 février 2021 à 16h09 · Publié le 6 février 2021 à 16h00
Même si les vacances scolaires d'hiver débutent ce samedi 6 février 2021 en zone A, la menace d'une résurgence du Covid-19 plane au-dessus de la tête des vacanciers, alors que les données de l'épidémie restent dans le rouge. Le gouvernement en appelle à la responsabilité des Français pendant la période, et prépare les esprits à un éventuel reconfinement si nécessaire.

Pour les vacanciers de février, difficile de mettre la Covid-19 de côté. En France, la situation de l'épidémie du coronavirus reste extrêmement fragile : sur les 7 derniers jours, 143.125 nouveaux cas ont été détectés dans l'Hexagone, contre 141?732 la semaine précédente. Parmi ces cas, 14% d'entre eux proviennent des variants (données au 27 janvier 2021), les nouvelles souches du coronavirus apparues fin 2020 au Royaume-Uni et dans d'autres régions du monde.

En ce sens, l'organisme Santé publique France rappelle dans son bulletin hebdomadaire que la circulation du coronavirus s'est stabilisée à "un niveau très élevé" sur l'ensemble du territoire. Par conséquent, le gouvernement a confirmé que l'option d'un reconfinement restait envisageable si nécessaire, tout en affirmant miser sur la "responsabilité des Français" pour respecter les mesures restrictives, et ainsi éviter ce scénario catastrophe. Aussi, les vacanciers actuels pourraient être amenés à se confiner en vitesse si jamais la situation sanitaire venait à se dégrader davantage. À ce sujet, le Premier ministre a confirmé que le reconfinement pendant les vacances scolaires de février n'était "pas à exclure". 

Derrière, la pression épidémique continue de battre son plein dans les hôpitaux, même si les services concernés estiment que le nombre de malades hospitalisés se stabilise, lentement mais sûrement. Moins de 28.000 personnes ont été hospitalisées sur les 7 derniers jours, dont 3.235 en réanimation. Ces données représentent 60% des capacités hospitalières d'avant la crise. En revanche, Jean Castex a précisé que "nombre de nos hôpitaux" continuent de "décaler des soins moins urgents pour libérer des lits". 

Remontées mécaniques fermées et recours au télétravail 

Par ailleurs, l'exécutif a martelé un message clair : prudence pour les vacances, la résurgence de l'épidémie n'est jamais loin. Pour les vacanciers qui souhaiteraient se rendre à la montagne par exemple, l'État a confirmé le maintien de la fermeture des remontées mécaniques dans les stations de ski pour le moment. Quant aux établissements culturels, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot serait en train d'étudier une éventuelle réouverture de certains musées (lieux culturels circulants). Les professionnels du secteur se mobilisent pour une réouverture partielle, anticipée, par la mise en place d'un protocole sanitaire renforcé

Au niveau du télétravail, le gouvernement entend également serrer la vis. La ministre du Travail Élisabeth Borne rappelle à l'ordre les secteurs d'activité mauvais élèves en la matière. Elle souhaite que davantage de salariés télétravaillent, partiellement ou complètement, et invite les entreprises à se mobiliser. Pour l'heure, tant que le vaccin n'a pas fait effet, il s'agit de ne pas voir le bilan épidémique s'aggraver. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche