Macron et Darmanin à Montpellier, les annonces sur la sécurité au quotidien

Par Elodie D. · Publié le 19 avril 2021 à 16h50 · Mis à jour le 19 avril 2021 à 16h56
Emmanuel Macron s'est déplacé à Montpellier ce lundi 19 avril pour évoquer la sécurité, et donner à voir "les résultats de la politique de sécurité du quotidien". Visite d'

Alors que l'article 24 de la loi Sécurité Globale vient d'être définitivement adoptée par l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron est venu défendre sa politique de la sécurité du quotidien avec son ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Direction Montpellier, et son Hôtel de police à 11h15, où il a échangé avec des fonctionnaires de police. Il a annoncé la formation de 10 000 policiers nationaux et gendarmes, ainsi que l'ouverture d'une nouvelle Académie de police installée à Montpellier, une sorte d'"école de guerre", mais aussi le renouvellement de 50% des voitures, un changement des uniformes dès 2022 et la généralisation des caméra-piétons, à raison d'"une par brigade d'ici l'été", avant généralisation avec une caméra embarquée pour chaque intervenant. A ce sujet, une policière de la BAC a souligné son inquiétude sur la captation d'images. "Les délinquants sont tout le temps en train de nous filmer. Tout le temps." Ce a quoi le président répond par "efficacité et exemplarité" demandées aux forces de l'ordre.

Puis, aux coups de 13h, le chef de l'État est parti en tournée dans des quartiers de reconquête républicaine dans une voiture banalisée avec un équipage de la Bac, dont les Hauts de Massane, où un point de deal vient d'être démentelé. Il était attendu par de nombreux habitants dans le quartier de la Paillade devant la Caisse d'Allocations Familiales de la Mosson, un quartier de reconquête républicaine (QRR).

Ensemble, ils vont évoquer la prévention de la délinquance et le travail des acteurs sociaux pour favoriser le lien police-population. Pour l'Elysée, cette visite est «l'occasion d'illustrer sur le terrain les résultats de la politique de sécurité du quotidien [qui] vise à donner aux forces de l'ordre - policiers et gendarmes - les moyens d'accomplir leur mission au service de la population».

Fait divers qui donne à voir l'importance de l'opération de communication : un piéton a été blessé par trois balles, deux à la poitrine et une dans le dos dans le quartier Beaux-Arts de Montpellier, au moment de la visite du président. Son pronostic vital est engagé.

Le dispositif des quartiers de reconquête républicaine, annoncé en février 2018 est entré en vigueur à la rentrée 2018 dans quinze quartiers prioritaires en France. Depuis, on dénombre 62 quartiers de reconquête républicaine en France, qui bénéficient d'une grande part de l'allocation de 3,3 milliards d'euros pour la la rénovation urbaine, l'éducation ou la sécurité dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

L'objectif du gouvernement est d'"accélérer la lutte contre les stupéfiants et le démantèlement des points de deals" mais aussi de "renforcer la répression des rodéos urbains" dans les QRR.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche