Macron annonce la création d'un statut de "mort pour le service de la République"

Par Alexandre G. · Publié le 21 mai 2021 à 12h53 · Mis à jour le 21 mai 2021 à 12h53
Dans une vidéo publiée sur son compte Twitter, le président de la République explique vouloir rendre hommage aux agents du service public qui seraient "décédés dans des circonstances exceptionnelles". Au même titre que les militaires ou policiers, ces victimes recevraient une mention honorifique posthume, "mort pour le service de la République".

Emmanuel Macron veut créer un nouveau statut honorifique posthume pour les agents du service public morts dans des conditions exceptionnelles. Ce vendredi 21 mai 2021, le président de la République a publié une vidéo via son compte Twitter afin d'annoncer la création d'une nouvelle mention honorifique posthume afin de rendre hommage aux fonctionnaires morts dans l'exercice de leurs fonctions, "sans être nécessairement militaires ou policiers". 

Par exemple, le président Macron évoque "des citoyens emportés dans une opération de secours alors qu'ils s'entraînent pour défendre la France", ou alors les agents du service public qui "en pleine pandémie, prennent soin de la vie des autres", explique-t-il. "Nous avons le devoir de reconnaître qu'ils ont porté la solidarité jusqu'au sacrifice" reconnait Emmanuel Macron. 

Concernant les enfants de ces agents du service public "morts pour le service de la République", ils seront également pris en charge dans des conditions exceptionnelles, comme pupilles de la nation. En ce sens, le président Macron affirme qu'un projet d'amendement sera présenté au Parlement ce vendredi. 

Police en Ile-de-France : de nouvelles recrues pas au niveau selon plusieurs hauts gradésPolice en Ile-de-France : de nouvelles recrues pas au niveau selon plusieurs hauts gradésPolice en Ile-de-France : de nouvelles recrues pas au niveau selon plusieurs hauts gradésPolice en Ile-de-France : de nouvelles recrues pas au niveau selon plusieurs hauts gradés Police : Macron annonce une modernisation de l'uniforme d'ici 2022
Emmanuel Macron a annoncé dimanche 18 avril que les uniformes de police allaient changer pour devenir plus modernes, remplaçant entre autres la casquette par un calot. Une annonce accompagnée d'un maintien de l'objectif de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires d'ici la fin de son quinquennat, en 2022.

Policiers et gendarmes agressés : Castex promet un durcissement des peines Policiers et gendarmes agressés : Castex promet un durcissement des peines Policiers et gendarmes agressés : Castex promet un durcissement des peines Policiers et gendarmes agressés : Castex promet un durcissement des peines Policiers et gendarmes agressés : Castex promet un durcissement des peines
À l'issue d'une réunion avec les syndicats de policiers, suite aux récents attentats survenus à Avignon et à Rambouillet, le Premier ministre Jean Castex a annoncé au soir du lundi 10 mai 2021 que les peines prononcées à l'encontre des agresseurs des forces de l'ordre seront plus sévèrement punis.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche