Crack à Paris : nouvelle manifestation des habitants de Pantin devant le "mur de la honte"

Par Alexandre G. · Publié le 7 octobre 2021 à 08h25
Des centaines d'habitants de Pantin et d'Aubervilliers se sont une nouvelle fois rassemblés mercredi 6 octobre 2021 pour protester contre le mur censé bloquer l'accès au square de la porte de la Villette pour les toxicomanes. Les riverains réclament un soutien complet de la part de l'État pour les consommateurs de crack.

Nouvelle manifestation des Pantinois contre la présence de toxicomanes porte de la Villette et le "mur de la honte". "Soignons-les ! Protégeons-nous !". Voilà le slogan brandit par les habitants des villes de Pantin et Aubervilliers, rassemblés ce mercredi 29 septembre 2021 à proximité du mur du square de la porte de la Villette, construit 6 jours auparavant par la préfecture de police de Paris en accord avec le ministère de l'Intérieur dans le but de bloquer l'accès des toxicomanes vers la Seine-Saint-Denis.

Sur ordre du préfet de police Didier Lallement, les consommateurs de crack étaient évacués le 24 septembre 2021 de la rue Riquet et des abords des Jardins d'Éole, dans le 18e arrondissement, pour être déplacés en bordure de la capitale, entre les deux communes limitrophes du nord-est de Paris que sont Pantin et Aubervilliers. "Je pense qu'il y a une erreur qui a été faite par le ministre de l'Intérieur et la préfecture de police", dénonce le maire socialiste de Pantin Bertrand Kern au micro de France info. L'élu explique avoir "peur pour la sécurité des habitants de Pantin", anticipant une "réaction violente d'une partie de la population" face à l'afflux massif de toxicomanes

Aujourd'hui, les toxicomanes et autres usagers de crack arrivent sans peine à détourner le mur construit à la hâte. Ce mercredi 6 octobre 2021, les riverains en colère étaient encore nombreux à manifester leur colère contre l'arrivée soudaine de cette nouvelle population, considérée dangereuse pour l'équilibre fragile de ces quartiers populaires. "Je suis un peu ici par dépit. Les élus viennent calmer la colère populaire. Ça risque de mal finir, d'avoir des descentes 'anti-cracker'", estime Franck, un Pantinois de 50 ans. D'autres sont beaucoup moins compréhensifs. "On veut qu'ils dégagent ! Ils ne sont pas soignables, c'est peine perdue" s'inquiète Bechir, un autre habitant interrogé par l'AFP. 

Par ailleurs, le maire de Pantin rappelle que le quartier des Quatre-Chemins, situé juste derrière le nouvel épicentre des toxicomanes du square de la porte de la Villette, est "l'un des quartiers les plus pauvres de France". Un constat alarmant partagé par les habitants du coin. "On sait très bien que ça va devenir invivable, on est au courant de ce qu'il s'est passé à Stalingrad, les habitants du 19e ont vécu l'enfer" explique une Pantinoise. Élus et riverains se mobilisent pour que "l'État trouve une solution pérenne face au problème du crack", estime Geoffrey Carvalinho, conseiller régional pour Pantin. "La Seine-Saint-Denis et Pantin méritent du respect et surtout pas d'un mur de la honte", s'indigne l'élu. 

En face, les pouvoirs publics peinent à trouver une véritable solution face au problème du crack. Si à Paris, l'aménagement de salles de consommation à moindres risques semble peu à peu porter ses fruits malgré les protestations des riverains, avec le feu vert de l'État et Matignon, la situation des milliers de consommateurs de crack aux portes de Paris (et de la Seine-Saint-Denis) exaspère les habitants, qui appellent à une action efficace de la part de l'exécutif, notamment une prise en charge immédiate et sur le long terme des toxicomanes. En attendant, les riverains prévoient de se rassembler tous les mercredis au même endroit. 

Crack à Paris : le mur construit pour bloquer les toxicomanes défendu par les préfetsCrack à Paris : le mur construit pour bloquer les toxicomanes défendu par les préfetsCrack à Paris : le mur construit pour bloquer les toxicomanes défendu par les préfetsCrack à Paris : le mur construit pour bloquer les toxicomanes défendu par les préfets Crack à Paris : le mur construit pour bloquer les toxicomanes défendu par les préfets
Après leur évacuation massive des Jardins d'Eole, les toxicomanes ont été déplacés aux abords de la porte de la Villette, à la frontière avec Aubervilliers et Pantin. La préfecture de police a annoncé ériger un mur pour les empêcher de passer par le tunnel de Forceval, vers la Seine-Saint-Denis. Les préfets de police de Paris et d'Île-de-France ont publié un communiqué pour justifier la ”solution temporaire” choisie et détailler les prochaines étapes. [Lire la suite]

Crack à Paris : Visite surprise de Valérie Pécresse à PantinCrack à Paris : Visite surprise de Valérie Pécresse à PantinCrack à Paris : Visite surprise de Valérie Pécresse à PantinCrack à Paris : Visite surprise de Valérie Pécresse à Pantin Crack à Paris : Visite surprise de Valérie Pécresse à Pantin
La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse s'est rendue à Pantin ce dimanche 26 septembre 2021 pour une visite surprise en réaction à la polémique liée au déplacement des toxicomanes des jardins d'Éole. [Lire la suite]

Crack à Paris : évacuation des toxicomanes des Jardins d'Eole par la police ce vendrediCrack à Paris : évacuation des toxicomanes des Jardins d'Eole par la police ce vendrediCrack à Paris : évacuation des toxicomanes des Jardins d'Eole par la police ce vendrediCrack à Paris : évacuation des toxicomanes des Jardins d'Eole par la police ce vendredi Crack à Paris : évacuation des toxicomanes des Jardins d'Eole par la police ce vendredi
Sur les ordres du préfet de police de Paris Didier Lallement en concertation avec le ministère de l'Intérieur, près de 200 policiers démarrent à partir de 10h ce vendredi 24 septembre 2021 l'évacuation des consommateurs de crack des Jardins d'Eole, nouvel épicentre du trafic situé dans le 18e arrondissement. Les toxicomanes vont ensuite être conduit par bus vers le square de la porte de la Villette, un lieu censé être éloigné des habitations. [Lire la suite]

Informations pratiques

Lieu

22 rue du Chemin de Fer
75019 Paris 19

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche