COP26 : un accord international contre la déforestation

Par Caroline J. · Publié le 2 novembre 2021 à 08h54
Alors que la COP26 se poursuit à Glasgow jusqu’au 12 novembre prochain, les dirigeants d’une centaine de pays doivent officiellement s’engager ce mardi 2 novembre à enrayer la déforestation d’ici à 2030.

C’est un engagement « historique » qui va être officialisé ce mardi 2 novembre 2021 à Glasgow à l’occasion de la COP26. Hier, la présidence britannique de la Conférence des Parties 2021 a fait savoir que les dirigeants de plus de 100 pays à travers le monde allaient s’engager pour mettre fin à la déforestation d'ici à 2030. « Il s'agit de la plus grande avancée en matière de protection des forêts du monde depuis une génération », a ajouté la présidence britannique.

Parmi les pays à s'engager dans cette lutte contre la déforestation, citons notamment le Canada, la Russie, le Brésil ou la République démocratique du Congo ; des territoires abritant au total 85 % des forêts du monde. Les États-Unis, la Chine, l’Australie ainsi que la France font également partie des pays signataires.

Pour mener à bien ce projet, 8,75 milliards de livres (soit environ 10,30 milliards d'euros) de fonds publics seront engagés.
« Avec ses promesses sans précédent, nous aurons une chance de mettre fin à la longue histoire de l'humanité en tant que conquérante de la nature, pour en devenir le gardien », a confié Boris Johnson, le chef du gouvernement britannique.

De leur côté, les ONG jugent cet objectif fixé à 2030 trop lointain. "Les peuples indigènes demandent que 80% de la forêt amazonienne soit protégée d'ici à 2025 et ils ont raison, c'est ce qu'il faut faire", a confié Carolina Pasquali, responsable de Greenpeace au Brésil, à BFMTV.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche