Coronavirus : la situation pour les stagiaires, apprentis et alternants

Par Laurent P. · Publié le 6 avril 2020 à 16h16 · Mis à jour le 6 avril 2020 à 16h17
Vous êtes stagiaires ou apprentis dans une entreprise ? A cause du coronavirus, vous ne savez pas si votre stage ou votre apprentissage se poursuit ou non au sein de votre entreprise ? Vous n'êtes toujours pas fixés sur votre situation et vous vous posez des questions ? La rédaction de Sortiraparis vous donne des réponses !

Depuis la mise en place du confinement en raison de la pandémie de coronavirus, les entreprises sont fixées quant à leur travail et leurs perspectives plus ou moins à long terme, en tout cas concernant les salariés. Mais qu'en est-il des stagiaires et apprentis ? Une question assez complexe à laquelle la rédaction tente d'apporter une réponse.

Concernant les stagiaires, dans le cadre d'un stage indispensable pour la validation de l'année, la plupart des universités et autres écoles ont une fenêtre assez large, allant jusqu'à fin septembre pour certains, pour l'effectuer. Si vous aviez des dates fixées et que vous n'avez pas encore commencé votre stage, vous pouvez donc contacter, en accord avec l'université ou l'école, l'entreprise dans laquelle vous êtes amenés à travailler, pour un éventuel report.

Pour toutes les personnes dont le stage a commencé ou qui doivent faire un stage long, de 4 à 6 mois, c'est en fonction de ce qu'ont décidé de mettre en place les universités, écoles et entreprises. On n'hésite donc pas pour contacter son université ou son école pour plus d'informations. Que votre stage soit écourté, se fasse en télétravail ou qu'il n'ait pas lieu du tout pendant cette période, un mot d'ordre pour tous : ne pas pénaliser les étudiants.

Alternance et apprentissage, une situation plus complexe

Concernant les apprentis et alternants, c'est une autre paire de manches. Et pour cause : ces derniers sont des salariés, comme le stipule leur contrat avec l'entreprise, et doivent se conformer aux directives mises en place par celles-ci. Qu'est-ce que ça veut dire ? Cela signifie que si l'apprenti ou l'alternant doit se mettre en télétravail dans le cadre de son contrat, celui-ci se mettra en télétravail, et même chose s'il doit se déplacer ou se mettre en chômage partiel. A noter que pour les apprentis ou alternants mineurs, l'ANAF, l'Association Nationale des Apprentis de France, a demandé au ministère du Travail à ce que ceux-ci soient automatiquement mis en chômage partiel, si le télétravail n'est pas possible, pour éviter toute contamination.

Et enfin, pour tous les stagiaires et apprentis ou alternants effectuant leur stage ou apprentissage à l'étranger, sachez que si votre retour n'a pas eu lieu ou n'est pas possible, vous conserverez votre bourse tout au long de votre séjour, jusqu'à votre retour en France. A noter également que la Commission Européenne s'est engagée à prendre en charge les frais supplémentaires inhérents au retour en France, comme le veux la clause de force majeure inscrite dans les conventions ERASMUS +.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche