Coronavirus : pulveriser du désinfectant est dangeureux et inefficace selon l'OMS

Par Elodie D. · Publié le 17 mai 2020 à 10h18 · Mis à jour le 18 mai 2020 à 19h28
Désinfecter les rues pour détruire le coronavirus, c'est la question que se posaient de nombreux maires. L'OMS vient de répondre que cela est "inefficace et dangeureux" et met en garde les pays. Pour elle : "les pays qui pulvérisent du désinfectant dans les rues ne parviendront pas à éliminer ainsi le coronavirus."

Pulvériser les rues pour tuer le coronavirus. C'est une pratique courante dans le monde entier depuis le mois d'avril et pourtant. Pour l'OMS, "la pulvérisation ou la fumigation d’espaces extérieurs, tels que les rues ou les marchés, n’est pas recommandée pour tuer le virus Covid-19 ou d’autres pathogènes car le désinfectant est inactivé par la saleté".

La pratique a été refusée par la Mairie de Paris après avoir interrogé le ministère de la santé et l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France. Pour eux : « L’aspersion de javel ou autre désinfectant est inutile tout en étant dangereuse pour l’environnement ».

Désormais, l'OMS rejoint le ministère de la santé dans un document sur nettoyage et la désinfection des surfaces, on peut lire : "même en l'absence de matières organiques, il est peu probable que la pulvérisation chimique couvre correctement toutes les surfaces pendant la durée du temps de contact nécessaire pour inactiver les agents pathogènes." Pour l'organisation mondiale de la santé, Il faut utiliser des chiffons ou des lingettes imbibées de désinfectants, afin de provoquer une friction qui retirera le virus.

L'organisation rappelle qu'"il n'est en aucun cas recommandé de pulvériser des désinfectants sur des personnes" étant donné que "cela pourrait être physiquement et psychologiquement dangereux et ne réduirait pas la capacité d'une personne infectée à propager le virus via les gouttelettes ou par contact".

Pulvériser du chlore ou d'autres produits chimiques toxiques sur les personnes peut causer, tient à rappeler l'OMS, une irritation des yeux et de la peau, un bronchospasme et des effets gastro-intestinaux. L'application de désinfectants par pulvérisation ou fumigation dans les espaces intérieurs n'est pas non plus recommandée par l'OMS. Quelques jours plus tôt, Michael Ryan déclarait en conférence de presse : "Je pense qu'il importe d'être réaliste, et je pense que nul ne peut prédire quand cette maladie disparaîtra".

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche