Coronavirus : les anticorps neutralisants protégeraient d'une réinfection selon une étude

Par Laurent P. · Publié le 19 août 2020 à 11h43 · Mis à jour le 20 août 2020 à 11h58
Une immunité contre le coronavirus qui tend à se confirmer ? Selon une étude parue en preprint sur Medrxiv, certains anticorps seraient efficaces contre une réinfection au Covid-19. Des premiers résultats qui devront tout de même être confirmés par d'autres études et essais cliniques.

Et si un nouveau pas avait été franchi dans la compréhension du coronavirus ? Selon une étude américaine parue en preprint sur Medrxiv, certains anticorps "neutralisants" seraient particulièrement efficaces contre une réinfection à la Covid-19. Celle-ci relate l'expérience qu'ont vécue les marins d'un bateau de pêche de Seattle et leur mésaventure sanitaire. Selon les scientifiques, trois des marins de ce bateau qui avaient déjà été confrontés au virus ont développé des anticorps capables d'y faire face et n'ont pas été réinfectés après avoir de nouveau été exposés à celui-ci lors de leur balade en mer.

Il s'agit ici de l'une des premières études sur l'homme mettant en avant le fait que ces anticorps, qui empêchent le virus de s'accrocher aux cellules, puissent protéger contre une nouvelle contamination. "La présence d’anticorps neutralisants d’une infection antérieure était significativement associée à une protection contre la réinfection", rappelaient ainsi plusieurs chercheurs de l’Université de Washington et du Fred Hutchinson Cancer Research Center de Seattle. Une étude qui va donc dans ce sens.

Sur les 122 marins présents sur le navire, 120 ont été testés avant d'embarquer dans le but de détecter les personnes d’ores et déjà contaminées, mais également celles qui avaient développé des anticorps. Aucune des personnes testées n'était positive au moment du départ, mais six d'entre elles avaient bien été confrontées au virus et des anticorps étaient bien présents dans leur organisme. Une fois le bateau de retour et après un test de dépistage, les scientifiques ont constaté que la quasi-totalité de l'équipage était atteinte de la Covid-19, et que trois parmi ceux qui avaient développé des anticorps avaient aussi été contaminés. Pour les trois autres, comme l'expliquent nos confrères du Huffington Post, "ceux qui sont restés indemnes avaient des anticorps neutralisants prouvés".

Une étude qui permet d'y voir plus clair sur une immunité contre le virus. Interrogé sur ces résultats, Jonathan Ball, professeur de virologie moléculaire à l’université de Nottingham, ne peut que constater : "cela suggère que les personnes qui ont déjà été exposées au virus sont susceptibles de se réinfecter à moins qu’elles n’aient des niveaux appréciables d’anticorps neutralisants", indiquent-ils. Il poursuit : "Cela nous donne un aperçu important du type d’immunité qui pourrait protéger d’une infection future".

"C’est une découverte très importante", explique de son côté John Edmunds, chercheur à la London School of Hygiene and Tropical Medicine. Et d'ajouter : "Cela suggère que les anticorps neutralisants peuvent protéger contre l’infection". Un nouveau pas de franchi donc, en attendant d'avoir de nouvelles études et de nouveaux résultats allant dans ce sens.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche