Covid : les scientifiques ne sont pas favorables à une troisième dose de vaccin pour tous

Par Graziella L. · Publié le 18 septembre 2021 à 13h56
Alors que de nombreux pays débutent leur campagne pour la 3ème dose de vaccin contre le Covid-19, les scientifiques américains ont annoncé qu'ils n'étaient pas favorables à ce rappel pour toute la population.

En France, la campagne de rappel pour la vaccination contre le Covid-19 a commencé le 13 septembre, à destination des plus de 65 ans et des personnes à risque.

Aux Etats-Unis, dont les décisions font figure d'exemples pour l'Union européenne, les experts scientifiques sont favorables à l'injection pour les plus âgés, mais s'y opposent pour l'ensemble de la population.

Les experts du comité consultatif de l'Agence américaine du médicament (FDA) ont estimé que la troisième injection est nécessaire pour les personnes qui présentent un risque élevé face au Covid-19, dans un laps de temps de six mois après la deuxième dose. Selon eux, le personnel soignant devrait être inclus dans les personnes à haut risque.

Covid : la vaccination obligatoire pour les gendarmes à partir du 15 septembreCovid : la vaccination obligatoire pour les gendarmes à partir du 15 septembreCovid : la vaccination obligatoire pour les gendarmes à partir du 15 septembreCovid : la vaccination obligatoire pour les gendarmes à partir du 15 septembre Covid - Vaccination et troisième dose : les annonces de Jean Castex suite au Conseil de Défense
Alors que la France traverse une cinquième vague d'épidémie de coronavirus, le Premier ministre Jean Castex s'est exprimé ce vendredi 17 décembre au soir suite au Conseil de Défense. Voici les annonces liées à la vaccination. [Lire la suite]

En revanche, ils déconseillent cette troisième dose à l'ensemble de la population et s'en inquiètent. Ils évoquent les possibles effets secondaires d'une dose additionnelle du vaccin, surtout chez les plus jeunes. Les scientifiques mentionnent en effet les risques de myocardite, une inflammation du muscle cardiaque, chez les jeunes adolescents et adultes.

Joe Biden souhaitait lancer une grande campagne de rappel à destination des adultes dès le 20 septembre, ce qui avait incité les experts de la FDA à inviter à la prudence. Les recommandations de ce comité scientifique sont très respectées par les instances depuis le début de la pandémie. L'OMS estime également qu'un rappel pour tous n'est pas justifiée, "les vaccins étant efficaces pour les personnes en bonne santé".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche