Covid : les autotests ne seront plus reconnus pour le pass sanitaire après le 15 octobre

Par Graziella L. · Mis à jour le 12 octobre 2021 à 15h07 · Publié le 9 octobre 2021 à 15h46
Jusqu'ici, les autotests supervisés permettaient aux non-vaccinés d'obtenir un pass sanitaire. Dès le 15 octobre, seuls les PCR et les antigéniques seront valables, mais ils ne seront plus remboursés, sauf prescription médicale.

À partir du 15 octobre 2021, les autotests supervisés par un professionnel de santé ne permettront plus d'obtenir un pass sanitaire, a annoncé le ministère de la Santé. Seuls les tests PCR et les antigéniques continueront à générer un QR-code durant 72h, mais sans être remboursés. Seules les personnes avec une prescription médicale ou vaccinées pourront se faire tester gratuitement. Pour rappel, un PCR va coûter en moyenne 44 euros et un antigénique environ 22 euros.

Le ministère de la Santé explique cette décision "par le fait que le dispositif avait été déployé temporairement au cours de l’été, afin d’accompagner l’extension de l’utilisation du pass sanitaire”. Il sera toujours possible de faire des autotests, mais uniquement pour un suivi individuel.

Pour pousser les retardataires à se faire vacciner, le gouvernement a décidé de mettre fin au remboursement des tests PCR et antigéniques, dès le 15 octobre. Ces derniers resteront gratuits pour les personnes vaccinées, les mineurs, les lycéens majeurs, les personnes avec une ordonnance, qu'elles aient des symptômes ou non et ceux ayant une contre-indication au vaccin, à la condition de présenter un certificat. Ils demeureront remboursés en Guyane, Martinique et Guadeloupe jusqu’à la fin de l’État d’urgence sanitaire.


Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche