Covid : 240 cas du variant Omicron confirmés en France

Par Manon C. · Photos par My B. · Publié le 18 décembre 2021 à 09h49
Au dernier décompte officiel paru ce mercredi 15 décembre 2021, 240 cas de variant Omicron ont été confirmés en France par Santé publique France.

Nouvelle vague, nouveau variant. L'épidémie de Covid connait un rebond en France et désormais, c'est le variant Omicron qui inquiète les autorités sanitaires internationales. Cette mutation, que l'on estime plus contagieuse que les précédentes, incite les laboratoires à adapter leurs vaccins afin de lutter contre la flambée épidémique. En parallèle, dans le but d'endiguer la propagation du variant Omicron, l'enquête se poursuit pour retrouver et isoler les cas confirmés

Le 2 décembre dernier, l'Agence Régionale de Santé nous apprenait qu'un premier cas du variant Omicron avait été détecté en Île-de-France. Le patient, résidant en Seine et Marne, avait été testé positif au Covid suite à un test réalisé à sa descente d'avion le 25 novembre après un séjour au Nigeria. Le séquençage de ce prélèvement avait dévoilé que le voyageur était porteur du variant Omicron.

Santé Publique France annonçait, quant à elle, la présence de 9 cas du variant Omicron sur le territoire français. Une information confirmée le lendemain par le ministère de la Santé qui déclarait : "À ce stade, neuf cas ont été détectés en France dans les territoires suivants : La Réunion, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Île-de-France, Pays de la Loire et région Grand Est.", la majorité des cas séquencés provenant d’Afrique du Sud.

Et de poursuivre : "Dès que les résultats des tests RT-PCR des patients ont été connus, et avant même l'obtention des résultats du séquençage, les patients se sont isolés à leur domicile et les mesures d'identification et d'isolement des personnes contacts à risque ont été mises en œuvre."

Ce mercredi 15 décembre 2021, Santé Publique France nous apprend que 240 cas de variant Omicron ont été confirmés en France. Mais le chiffre pourrait bien être plus élevé et ce pour plusieurs raisons. Par exemple, les personnes asymptomatiques, qui peuvent avoir été infectées par Omicron, ne sont pas testées. De même, le séquençage (soit l'analyse de l’intégralité du génome du virus) prend du temps, entre 3 et 15 jours, donc les personnes contaminées les jours passés par Omicron ne sont pas encore intégrées dans les décomptes de Santé Publique France. 

Informations pratiques

Commentaires