Covid : trois fois plus de risque de réinfection avec le variant Omicron, selon une étude

Par Caroline J. · Mis à jour le 4 décembre 2021 à 11h07 · Publié le 3 décembre 2021 à 09h46
Alors que neuf cas du variant Omicron ont été détectés en France à ce stade, une étude sud-africaine révèle que le risque de réinfection augmente avec le variant Omicron. On vous explique.

Alors que le variant Omicron commence à se propager dans plusieurs pays aux quatre coins du monde, beaucoup de questions restent en suspens autour de ce nouveau variant. Mais les premières études tombent. Parmi elles, celle révélée par des scientifiques sud-africains. Selon eux, le variant Omicron augmenterait le risque de réinfection.

« Le variant Omicron est associé à une capacité substantielle d’échapper à l’immunité d’une infection préalable », explique cette étude, dévoilée le 2 décembre sur le site de pré-publication medRxiv. Aussi, des résultats en laboratoire sont attendus pour confirmer ou non cette première étude. Mais selon ces scientifiques, qui ont étudié les cas de 35 670 réinfections identifiées chez près de 2,8 millions de personnes testées positives au covid-19 en Afrique du Sud, le risque de réinfection avec le variant Omicron serait même trois fois supérieur par rapport aux vagues précédentes, liées aux variants Beta et Delta. 

Si le risque d'attraper une nouvelle fois le Covid-19 augmente avec le variant Omicron, qu’en est-il de l'efficacité des vaccins ? Ce nouveau variant contourne-t-il l'immunité conférée par les sérums disponibles actuellement ? « Nous n’avons pas d’information sur le statut vaccinal des individus dans nos données, et donc nous ne pouvons pas en tirer de conclusion sur la capacité d’Omicron à échapper à l’immunité induite par les vaccins », a confié sur Twitter Juliet Pulliam, l'une des auteures de l’étude.

Récemment, Stéphane Bancel, le patron de Moderna, a expliqué s’attendre à une « baisse significative » de l'efficacité des vaccins anti-covid actuellement administrés. De son côté, l’OMS estime qu’il est encore trop tôt pour affirmer que de nouveaux vaccins seront nécessaires pour lutter efficacement contre le nouveau variant Omicron. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche