Chasse aux oeufs de Pâques 2018 du Palais de Tokyo

Le Palais de Tokyo organise une chasse aux oeufs de Pâques dans l'après midi du dimanche 1er avril ! L'occasion de découvrir ce joli musée en famille tout en s'amusant !

C'est déjà le weekend de Pâques! Si vous recherchez une chasse aux oeufs originale pour vos enfants, pourquoi ne pas allier Culture et Fun en profitant d'une visite au Palais de Tokyo pour y découvrir les expos du moment et participer à une chasse aux oeufs sympathique ?

Parmi les exposition, vous avez le choix entre :

  • Neïl Beloufa : L'ennemi de mon ennemi
  • Kader Attia & Jacques Lebel : L'un et l'autre
  • Daimyo - Seigneurs de la guerre au Japon
  • Anita Molinero : Bouche-moi ce trou
  • Nina Chanel Abney : Hot to Trot. Not.
  • Massinissa Selmani : Ce qui coule n'a pas de fin
  • Daiga Grantina : Troll
  • Marianne Mispelaëre : On vit qu'il n'y avait plus rien à voir

Après la visite de l'expo, ce dimanche 1er avril 2018, les enfants peuvent participer à une chasse aux oeufs complétement tokée gratuitement sur présentation de leur billet d'entrée ! Entre énigmes farfelues, observation et créativité, les petits gourmands vont tenter de déterrer nos oeufs mystérieux plus ou moins bien cachés.

Et pour un weekend de Pâques tout en chocolat, retrouvez, du samedi 31 mars au dimanche 1er avril 2018 de 12h à 19h, un pop-up store proposant une dégustation de chocolats de Pierre Marcolini, installé dans le hall du Palais de Tokyo !

Et pour plus d'idées de chasses, direction nos autres guides :

A lire aussi :

© Crédit visuel : Anna Wanda Gogusey

Julie M.
Dernière modification le 30 mars 2018

Informations pratiques

Horaires
Le 1 avril 2018
De 15h à 18h

×

    Lieu

    13, avenue du président Wilson
    75116 Paris 16

    Site officiel
    palaisdetokyo.com

    Plus d'information
    Chasse Gratuite sur présentation d'un billet d'entrée au Musée

    Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
    ↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
    Commentaires

    Soyez le premier à réagir !