Amaro : le premier bar à cocktails dédié aux amers à Paris

< >
Par Caroline J. · Photos par Caroline J. · Publié le 4 octobre 2020 à 13h32 · Mis à jour le 5 octobre 2020 à 11h07
Le meilleur des amers se déguste désormais chez Amaro. Imaginé par le chef-restaurateur Philippe Baranes, ce bar à manger et à cocktails met l’amertume à l’honneur à travers une carte de cocktails exclusifs. Direction dès à présent le 9e arrondissement de Paris pour vivre l’art de l’Aperitivo du Nord de l’Italie comme si vous y étiez.

Si vous êtes un passionné de culture italienne comme l’est le chef-restaurateur Philippe Baranes alors, le Negroni fait sûrement partie de vos cocktails préférés. Déjà à l’origine de Braisenville (2011) et Il Cuoco Galante (2017), le créateur de concepts novateurs Philippe Baranes a donné naissance à son troisième établissement parisien.

Niché dans le 9e arrondissement, Amaro est le tout premier bar à cocktails dédié aux amers à Paris. Designé par l’architecte François Doll, le lieu a été conçu comme un anti-speakeasy au décor rose vénitien.

Amaro, les photosAmaro, les photosAmaro, les photosAmaro, les photos

Mais, au fait, les amers, c’est quoi exactement ? Il s’agit de boissons alcoolisées élaborées à base d’infusion, de décoction ou de macération d’ingrédients végétaux au goût amer ou doux (herbes, plantes, fruits et légumes, épices...), mélangées à du vin (Vermouth) ou de l’alcool (Amari).

Les amoureux de ces spécialités italiennes peuvent découvrir chez Amaro une carte exclusive mettant à l’honneur quelques-unes des références les plus populaires, mais aussi les pépites les plus pointues.

La carte est ainsi déclinée par puissance d’amertume et joue avec les saveurs d’amari (tels que le Montenegro, l’Amaro di Farmily ou le Fernet Angelico), de vermouths (comme le Dolin de Chambéry, le Punt e Mes ou le Mulassano) et de bitters (à l'instar du Nardini, du Gran Classico ou du Gagliardo).

Au total, une dizaine de cocktails sont proposés à la carte et comptent évoluer en continu au fil des saisons. Il y a bien sûr le « Negroni », créé à Florence au début du XXème siècle. Ici, il est décliné en trois versions imaginées par le talentueux mixologue Stan Jouenne (Tiger bar) avec notamment le délicieux « Latino Negroni » (mezcal, bitter blend infusé au grué de cacao, vermouth blend) ou bien le « Caffè Cognac Negroni » (cognac, Grand Brulot, bitter blend, vermouth blend). Nous, on a craqué pour le « Paradisi Negroni » : un savant et subtil mélange de gin, bitter blend maison infusé au poivre de Timut, et vermouth blend, qui en fait une très belle réussite et l'un des meilleurs Negronis revisités à Paris !  

Amaro, les photosAmaro, les photosAmaro, les photosAmaro, les photos

Pour le reste, laissez-vous également tenter par le « Tu bluffes Martoni » (aperitivo blend, citron noir, jus de pamplemousse, lait, citron, top spumente), « l’Amaro Moi » (rhum infusé au romarin, bitter) ou encore le très rafraîchissant « Tutto Bene » avec du Berto Aperitivo, du sirop de gingembre et de citron, de la vodka Nuage, une pincée de piment fumé, et un top Gasco Cedrata.

Amaro, les photosAmaro, les photosAmaro, les photosAmaro, les photos

Bien sûr, chez Amaro, l’art de l’Aperitivo se savoure dans son intégralité. Le bar propose donc également à sa carte une alléchante sélection d’encas traditionnels gourmands, développés avec l’aide du chef romain d’Il Cuocco Galante, Valerio Ugliano.

Au menu ? Les ciccheti vénitiens, comme l’Acciughe in saor (anchois frais marinés, oignons rouges, raisin sec, câpres, vinaigre, pignons de pin, laurier), et le Baccala montecato (crème de morue montée à l’ail persil, lait, huile d’olive). Découvrez aussi les tramezzini, les fameux petits « club sandwiches » avec à l’intérieur du carpaccio de bœuf di Pozzo, stracchino et roquette, ou bien des crevettes, tourteau, laitue de mer, citron et aïoli. Enfin, optez pour la frittura mista (calamars, gambas, rouget).

Coup de cœur partagé pour la simple mais efficace assiette de « Suppli Al Telefono » : une croquette de risotto, avec à l'intérieur du poulet et de la mozzarella ultra fondante. On a aussi beaucoup aimé le « Panino Alla Porchetta », avec du cochon rôti, de la confiture de tomates et du gingembre. 

Amaro, les photosAmaro, les photosAmaro, les photosAmaro, les photos

Pour parfaire cette belle sélection, Amaro n’oublie pas non plus des produits bruts à picorer, en provenance directe de petits producteurs, avec du  fromage (taleggio, pecorino sardo, gorgonzola) et de la charcuterie (jambon de parme 24 mois, mortadella, finocchiona, speck, Nduja) de la botte.

Alors, prêt à décoller pour le Nord de l'Italie ? 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 21 septembre 2020

×

    Lieu

    38 Rue Condorcet
    75009 Paris 9

    Tarifs
    Grignotage - à partir de : 3 €
    Sélection d'amers - à partir de : 6 €
    Cocktails - à partir de : 11 €

    Réservations
    01 40 40 09 11

    Plus d'informations
    Ouvert du mardi au samedi de 18h à 2h

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche