Coronavirus : ce que l'Etat prévoit pour les salariés au chômage partiel

Par Alexandre G. · Publié le 18 mars 2020 à 16h22 · Mis à jour le 18 mars 2020 à 19h02
En France, une grande partie de l'activité économique se voit limitée par le confinement et les nouvelles mesures de restrictions enclenchées depuis samedi 14 mars 2020. De nombreuses entreprises se retrouvent dans l'obligation de mettre leurs salariés au chômage technique, ou partiel. L'exécutif annonce déplafonner les versements de salaires.

"L'Etat paiera". Lundi 16 mars 2020, Emmanuel Macron annonçait coup sur coup lors d'une allocution télévisée les nouvelles mesures de confinement en vigueur et le plan économique de protection pour les salariés et entreprises touchées de plein fouet par la crise. Conséquence directe du confinement, beaucoup de salariés se sont retrouvés au chômage partiel ou technique

Mais alors, quelles sont les décisions qui les concernent ? Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire l'a répété en écho aux annonces du président : "L'Etat est totalement mobilisé pour aider les entreprises et les salariés à traverser la période difficile dans les meilleures conditions possibles". En conséquence, l'Etat annonce ce mercredi 18 mars 2020 le "déplafonnement" des salaires en cas de chômage technique ou partiel, dans un contexte d'état d'urgence sanitaire. Une aide conséquente, qui représente en trésorerie une aide de 35 milliards d'euros en faveur de l'économie. 

Sur le papier, lorsqu'une entreprise déclare ses salariés en chômage technique ou partiel, en se basant sur la limite de 35 heures payées, elle se trouvait jusqu'alors dans l'obligation de verser 84% du salaire. Soit une perte de 16% sur leur rémunération mensuelle. L'unique exception à noter concerne les salariés au Smic, dont le salaire reste intact. Petite précision : que l'on soit en CDI ou en CDD, ces règles ne diffèrent pas. 

C'est surtout côté employeur que les choses bougent. Le gouvernement a mis en ligne le détail de l'accompagnement prévu sur https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises. La mesure phare reste l'aide de 1500€ dédiée à toutes les PME et indépendants. Reste à savoir si les salariés, eux aussi, seront totalement indemnisé et recevront la totalité de leur salaire. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche