Allocution d'Emmanuel Macron : les annonces sur la relance économique

Par Laurent P. · Publié le 14 juin 2020 à 22h03 · Mis à jour le 15 juin 2020 à 15h50
Lors de son allocution présidentielle, dimanche 14 juin 2020, le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé s'investir pleinement dans la relance économique du pays, et a notamment fait des annonces autour des impôts. On fait le point.

La crise sanitaire bientôt un mauvais souvenir ? Lors de son allocution présidentielle, dimanche 14 juin 2020, Emmanuel Macron a fait quelques annonces concernant la relance économique et l'avenir du pays post-covid. Et les annonces devraient en satisfaire beaucoup... À commencer par les impôts qui n'augmenteront pas : "Ces dépenses se justifiaient et se justifient, en raison des circonstances exceptionnelles que nous venons de vivre, mais elles viennent s’ajouter à notre dette existante", débute-t-il avant d'expliquer que "nous ne financerons pas ces dépenses en augmentant les impôts". Et de préciser que "notre pays est déjà l’un de ceux où la fiscalité est la plus lourde".

La seule réponse pour relancer l'économie, selon le Président de la République, c'est de "bâtir un modèle économique durable, plus fort, de travailler et de produire davantage pour ne pas dépendre des autres" ajoute-t-il. Un Président qui a également annoncé s'investir pleinement dans cette reconstruction : "j’assumerai avec vous, avec toutes les forces de notre pays, avec le tissu de nos entreprises, avec nos salariés comme nos indépendants, nos corps intermédiaires, je m’engagerai dans cette reconstruction économique", même si "notre pays va connaître des faillites et des plans sociaux multiples, en raison de l’arrêt de l’économie mondiale".

Au coeur de cette relance économique, l'emploi qu'il faut sauvegarder à tout prix : "Il nous faut d’abord tout faire pour éviter au maximum les licenciements, c’est pour cela qu’avec les syndicats et le patronat, nous avons lancé une négociation pour que dans toutes les entreprises nous arrivions à préserver le plus d’emploi possible malgré les baisses d’activité" a-t-il évoqué, tout en expliquant qu'il fallait également "créer de nouveaux emplois en investissant dans notre indépendance technologique, numérique, industrielle et agricole".

Une reconstruction qui passera également par la création d'emploi "de demain", à travers "la reconstruction écologique qui réconcilie production et climat, avec un plan de modernisation du pays autour de la rénovation thermique de nos bâtiments, des transports moins polluants, du soutien aux industries vertes". Celle-ci qui doit aussi être "sociale et solidaire", avec les négociations déjà en cours pour la revalorisation des salaires et carrières pour le milieu médical, avec le fameux Ségur de la santé, mais également la protection des aînés, des personnes les plus fragiles et les plus pauvres.

Le Président de la République a également rappelé que cette reconstruction économique se fera avec l'Europe, rappelant l'accord franco-allemand passé il y a plusieurs semaines autour "d’un endettement commun et d’un plan d’investissement pour redresser l’économie du continent". Une reconstruction économique, écologique et solidaire qui "sera la clé de notre indépendance", comme l'explique Emmanuel Macron. Et de conclure qu'elle sera préparée "durant tout l’été avec les forces vives de notre nation pour être mises en œuvre au plus vite".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche