Airbnb mise sur le tourisme local pour relancer son activité

Par Alexandre G. · Publié le 22 juin 2020 à 17h21 · Mis à jour le 22 juin 2020 à 17h22
Après la crise sanitaire et économique due à l'épidémie de coronavirus, la plateforme de location tente de s'adapter à un marché du tourisme totalement chamboulé. L'entreprise de San Francisco mise sur le tourisme de proximité pour traverser la période avec le moins d'embuches possibles.

Airbnb a un nouveau combat à mener. Alors que la plateforme de location entre particuliers essuyait déjà de nombreuses batailles juridiques pour légitimer sa solution à l'échelle locale, notamment à Paris, Airbnb doit  maintenant faire face aux mêmes difficultés que les autres acteurs du tourisme en France suite à l'épidémie de coronavirus. Et si l'entreprise californienne a d'ores et déjà licencié un quart de ses employés début mai, elle tente aujourd'hui de se positionner sur le tourisme local saisonnier, pendant l'été 2020.

Aussi, comme l'indique le baromètre Foxintelligence réalisé pour BFM Business et LSA, "Airbnb est toujours à 26% en dessous de son rythme normal au premier semestre 2020 par rapport à début 2019" souligne Emmanuel Marill, directeur général d'Airbnb France et Belgique. À Paris, les procès opposant la mairie au loueur américain n'ont pas été en sa faveur, puisque l'entreprise a été condamnée à une amende de 12,5 millions d'euros après avoir mis en ligne un millier de logements non enregistrés. 

Sauf que parmi ces mauvaises nouvelles, il reste quand même quelques notes positives : entre l'été 2020 et celui de l'année dernière, le nombre de communes ayant eu au moins une réservation a augmenté de 17%. Aussi, Airbnb peut compter sur les Français pour soutenir son activité au coeur de l'Hexagone. Comme l'affirme le dirigeant à Ouest France, "80 ou 90% des réservations en France seront effectuées par des Français cet été", alors qu'à l'accoutumée, "il y a 40% de réservations par des clients internationaux"

Par ailleurs, ce sont également les règles sanitaires qui vont être modifiées profondément pour la période estivale. L'entreprise californienne indique qu'elle ne vérifiera pas la propreté des locations, mais que ce sera désormais aux clients de "noter la propreté du logement". Une mesure qui, selon Airbnb, permet "une vérification en permanence des propos de l'hébergeur". 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche