Anne Hidalgo pose symboliquement pour le climat avec des femmes écolos et socialistes au Trocadéro

Par Alexandre G. · Photos par Alexandre G. · Publié le 18 février 2021 à 16h19 · Mis à jour le 18 février 2021 à 16h20
La maire de Paris a participé ce mercredi 17 février 2021 à une séance photo dans les jardins du Trocadéro à Paris, avec cinq autres femmes responsables écologistes et socialistes. Une opération de communication symbolique, pour défendre le climat et s'opposer au projet de loi sur l'environnement porté par le gouvernement. Sans manquer de tacler Emmanuel Macron au passage, avec toujours les présidentielles 2022 en ligne de mire...

Et si l'impossible union de la gauche se faisait autour de l'environnement ? Pour certaines élues socialistes et écologistes, force est de constater que cet espoir devient, petit à petit, une réalité. À l'occasion d'une séance photo, poids lourds écolos et socialistes se sont unis symboliquement pour soutenir une même cause : défendre le climat, et surtout exiger une refonte du projet de loi sur l'environnement porté par le gouvernement. 

Ainsi, la maire PS de Paris Anne Hidalgo, Corinne Lepage, ancienne ministre ralliée aux Verts, Carole Delga, présidente socialiste de la région Occitanie, Sandrine Rousseau, candidate à la primaire d'Europe Ecologie Les Verts (EELV), mais aussi Valérie Rabault, présidente des députés PS ou encore Nadège Azzaz, la maire socialiste de Châtillon, se sont rejointe ce mercredi 17 février 2021 pour une improbable photo de famille. Dans les jardins du Trocadéro, sous l'objectif des photographes de Paris Match, les divergences d'opinions ont laissé place à l'urgence climatique commune. 

Sur place, les différentes responsables politiques martèlent le même crédo. "On est là d'abord pour affirmer que le projet de loi climat du gouvernement est trop faible", souligne Carole Delga. Pour la candidate à la primaire des Verts Sandrine Rousseau, le jeu en vaut la chandelle. "Il y a des causes qui devraient dépasser les rivalités politiques" affirme l'enseignante-chercheuse.

À propos de la politique environnementale d'Emmanuel Macron, la maire de Paris estime qu'il "faut changer de braquet", et ne plus prendre de demi-mesures. "Son idée de réunir une convention citoyenne consacrée au climat était bonne, mais il a fabriqué de la déception. Comme toujours avec lui, il promet beaucoup au départ pour trop peu à l’arrivée" martèle à Paris Match l'hypothétique candidate pour les présidentielles de 2022

Photo volée ? 

Entre temps, Libération révèle que le cliché idyllique de l'alliance providentielle entre écolos et socialos ne devait pas être exclusivement composé de femmes. Et ne devait pas forcément profiter qu'aux socialistes ! À l'origine, c'est le député EELV Mathieu Orphelin qui a eu l'idée d'une photo de famille salvatrice. Sauf que des personnalités comme Yannick Jadot ou encore Delphine Batho ont décliné la proposition, flairant la mauvaise opération de com'. Sur la photo-finish, on remarque la présence de 2 femmes écolos, mais surtout de quatre autres issues du PS... 

Drôle d'idée de poser "avec Carole Delga alors qu'on l'affronte aux régionales",  se moque un écologiste à Libération, ou encore de marquer d'un tampon vert les poids lourds du PS, n'enchante guère les élus verts. D'ailleurs, la défaite des Verts semble totale : "Hidalgo rêve d'un nouveau climat à gauche" titre Paris Match. À la fin, c'est bien Anne Hidalgo qui prend la tête d'affiche. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche