Crack à Paris : deux nouvelles salles de shoot dans le 10e ? Les riverains se mobilisent

Par Alexandre G. · Mis à jour le 15 septembre 2021 à 11h48 · Publié le 15 septembre 2021 à 11h48
Dans le but d'endiguer la concentration des consommateurs et du trafic de crack aux abords des jardins d'Éole, la mairie de Paris aurait l'intention d'ouvrir deux nouvelles salles de consommation dans le 10e arrondissement de Paris. Alors que la municipalité réfute ces projets, les riverains des Grands Boulevards s'organisent déjà contre cette éventualité.

À Paris, où seront installées les nouvelles salles de shoot -ou salles de consommation à moindres risques- promises par Anne Hidalgo fin août ? Depuis de nombreuses semaines, l'épicentre parisien des consommateurs de crack se trouve devant les grilles des Jardins d'Éole, un parc situé dans le nord de Paris, dans le 18e arrondissement, après avoir été déplacé de Stalingrad. Pour les riverains, la situation est intenable. Cette fois, ce sont les habitants du 10e arrondissement qui s'inquiètent d'une recrudescence du trafic dans leurs rues.

En effet, les nouveaux emplacements des salles de consommations souhaitées par la mairie de Paris auraient fuité, comme le révèle Le Parisien ce lundi 13 septembre 2021. Et c'est le 10e arrondissement de la capitale qui aurait été choisi pour accueillir ces nouvelles salles de consommation à moindres risques. Plus précisément, ces deux espaces s'installeraient devant le Musée du chocolat boulevard Bonne Nouvelle et devant le théâtre de la Renaissance, au croisement avec le boulevard Saint-Denis, à quelques pas. "J'ai appris cela ce week-end. Ce ne sera pas bon pour le quartier, et donc mauvais pour les affaires", indique un agent immobilier au canard francilien. 

Même sentiment partagé par un commerçant. "Le musée (du chocolat) attire des écoliers toutes les semaines. Les théâtres, de nombreux spectateurs tous les soirs. On va tous les faire marcher au milieu de gens hagards, sous crack ? On marche sur la tête", s'étonne-t-il auprès de nos confrères. "Le marché autour de la Gare du Nord n'était déjà pas bon avant qu'ils créent la première salle de shoot, il est pire aujourd'hui", conclut l'agent immobilier. 

En face, les pouvoirs publics se refusent à confirmer ces allégations concernant l'installation de nouvelles salles de shoot installées dans le 10e arrondissement. Alexandre Cordebard, maire (PS) du 10e, explique au Parisien que tout cela n'est que "pur fantasme". Elle indique se pencher actuellement sur la question avec la mairie de Paris. Et botte en touche, mettant en cause la responsabilité et l'inaction de l'État en la matière. " Nous avons fait, avec Anne Hidalgo, des propositions à l'État. Sans retour pour l'heure. Quand ce sera le cas, nous en discuterons avec les habitants", explique-t-elle. Une autre source interne confirme au Parisien cet éventuel scénario. "Cela fait partie des hypothèses de travail mais ce ne sont pas les seules dans le quartier", indique-t-elle. 

D'ailleurs, la maire du 10e arrondissement confesse à demi-mot au Parisien cette éventualité. "En aucun cas une autre salle de consommation à moindres risques ne sera ouverte sur le territoire du 10e. On n'y proposera que repos et soins aux usagers", confirme la maire socialiste. "Aujourd'hui, les consommateurs de crack ne sont pas pris en charge auprès des Jardins d'Éole mais aussi dans notre arrondissement. Le statu quo n'est pas possible", confesse-t-elle. Une pétition a été lancée le 11 septembre par les riverains mobilisés, qui rassemble déjà environ un millier de signataires. Aussi, une manifestation est prévue ce samedi 18 septembre 2021 devant la poste Bonne-Nouvelle. 

Crack à Paris : la municipalité ou l'État, à qui la faute ? Crack à Paris : la municipalité ou l'État, à qui la faute ? Crack à Paris : la municipalité ou l'État, à qui la faute ? Crack à Paris : la municipalité ou l'État, à qui la faute ? Crack à Paris : la Mairie ou l'État, à qui la faute ?
Tandis que la situation se complique de jour en jour dans le nord-est parisien en raison des consommateurs de crack toujours plus nombreux, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le Premier adjoint à la mairie de Paris Emmanuel Grégoire se dédouanent systématiquement de leurs responsabilités. Compétence municipale, prédisposition de l'État en la matière : les deux partis se renvoient la patate chaude. [Lire la suite]

Présidentielle 2022 : pas de primaire à gauche pour Anne HidalgoPrésidentielle 2022 : pas de primaire à gauche pour Anne HidalgoPrésidentielle 2022 : pas de primaire à gauche pour Anne HidalgoPrésidentielle 2022 : pas de primaire à gauche pour Anne Hidalgo Crack à Paris : Anne Hidalgo propose d'ouvrir des sites de prise en charge des toxicomanes
Face à la situation explosive entre les consommateurs de crack et les riverains dans le 19e arrondissement, Anne Hidalgo propose d'ouvrir plusieurs sites dédiés à la prise en charge des consommateurs. [Lire la suite]

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche