Paulette Nardal bientôt au Panthéon ? Qui est cette femme qu'Anne Hidalgo souhaite honorer ?

Par Cécile D. · Photos par My B. · Publié le 12 octobre 2021 à 18h19
La maire de Paris Anne Hidalgo milite pour faire entrer Paulette Nardal au Panthéon. Cette femme de lettres, connue pour son militantisme féministe et son rôle prépondérant dans la création du courant littéraire de la négritude, tenait un salon littéraire très couru en Île-de-France dans les années 1920.

Elle est mise à l'honneur sur Google ce 12 octobre 2021, pour célébrer les 125 ans de sa naissance : Paulette Nardal retrouve peu à peu les honneurs qui lui sont dus. 

Originaire de Martinique, où elle est née en 1896, Paulette Nardal était une pionnière dans bien des domaines : première étudiante noire de la Sorbonne, figure fondatrice du courant littéraire de la négritude, militante féministe, écrivaine, femme engagée en politique, fondatrice de revues et d'une chorale toujours existante en Martinique...

Paulette Nardal a fortement marqué la vie culturelle de l'entre-deux-guerres en France ; c'est pourquoi la maire de Paris Anne Hidalgo souhaite la faire entrer au Panthéon, plus de 35 ans après son décès.

Femme de lettres, Paulette Nardal a tenu un salon très prisé pendant l'Entre-deux-guerres, au 7 rue Hébert, à Clamart, dans les Hauts-de-Seine. Inspirée par ses rencontres et la riche vie culturelle parisienne de l'époque, elle souhaite mettre en relation les diasporas noires. Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Jean Price Mars ou René Maran fréquentent ses salons, discutant de l'émancipation des femmes et de ce qui deviendra la négritude.

Pour donner de l'élan à ce courant littéraire, Paulette Nardal fonde en 1931 la "Revue du monde noir", un journal bilingue dont le but est de « créer entre les Noirs du monde entier, sans distinction de nationalité, un lien intellectuel et moral qui leur permette de mieux se connaître, de s’aimer fraternellement, de défendre plus efficacement leurs intérêts collectifs et d’illustrer leur race ». 

Ses écrits et son engagement envers les intellectuels noirs, mais aussi envers les droits des femmes lui permettent de décrocher quelques titres honorifiques à la fin de sa vie. Elle est faite Officier des Palmes académiques et Chevalier de la Légion d’honneur, et son ami Léopold Sédar Senghor lui décerne le titre de Commandeur de l’Ordre National de la République du Sénégal.

Depuis 2018, une association milite pour que cette pionnière intellectuelle rejoigne les grands de la France, au Panthéon. La même année, Anne Hidalgo inaugure la promenade Jane-et-Paulette-Nardal, dans le 14e arrondissement.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche