Pass vaccinal : suspension des débats à l'Assemblée nationale, le calendrier du gouvernement menacé

Par Caroline J. · Photos par Laurent P. · Publié le 4 janvier 2022 à 09h00
Alors que le gouvernement espérait une entrée en vigueur du pass vaccinal au 15 janvier 2022, ce calendrier pourrait être menacé. Dans la nuit de lundi à mardi, l'Assemblée nationale a suspendu, à la surprise générale, l'examen du texte sur la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal.

Coup de théâtre dans l’hémicycle. Dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 janvier 2022, les débats autour de l’examen du projet de loi sur le pass vaccinal ont finalement été suspendus. A la surprise générale, les députés, dont ceux de la majorité n'étaient pas assez nombreux, ont refusé de poursuivre les débats lors d’un vote à main levée. 

 

Une décision saluée par l’opposition. « C’est un camouflet pour le gouvernement », a déclaré le député LR Julien Aubert à l'AFP. « Nous continuerons à combattre, ce gouvernement s’entête sur une mesure qui n’est pas efficace. Ce pass ne fonctionne pas et il y a du débat démocratique nécessaire. Surveiller les gens, ça coûte moins cher que de mettre des moyens dans l’hôpital », a expliqué de son côté Clémentine Autain, député LFI Seine-Saint-Denis.

Dès lors, l’adoption du texte définitif est reportée et le calendrier du gouvernement, qui souhaite une entrée en vigueur du pass vaccinal au 15 janvier, semble menacé. « La conséquence du coup du spectacle qu’on a eu cette nuit, c’est qu’on va devoir siéger ce week-end, et nous le ferons. Nous serons prêts pour le 15 janvier », a assuré Sacha Houlié, député LREM de la Vienne, ce mardi matin sur RMC.

Désormais, ce sera à la conférence des présidents de groupes parlementaires du Palais Bourbon d'inscrire la suite de l'examen du texte à l'agenda de l'Assemblée.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche