Coronavirus : un vaccin pour le milieu de l'année 2021 selon le patron de Sanofi France

Par Laurent P., Alexandre G. · Publié le 13 octobre 2020 à 13h01 · Mis à jour le 14 octobre 2020 à 14h45
Olivier Bogillot, président de Sanofi France, a indiqué au micro de nos confrères de Francetvinfo que son vaccin serait bel et bien mis en circulation pour la mi-2021, si toutefois les résultats de la phase 3 de son essai clinique en cours sont concluants. Une promesse que le groupe pharmaceutique français avait déjà formulée en juin 2020, avec à la clé jusqu'à un milliard de doses par an.

Sanofi France maintient le cap ! Le groupe pharmaceutique a annoncé, à travers son président Olivier Bogillot, ce mardi 13 octobre au micro de nos confrères de Francetvinfo qu'un vaccin serait disponible dans le milieu de l'année 2021 et que la production de celui-ci serait enclencher avant les résultats de la phase 3 des essais cliniques en cours, pariant sur sa viabilité. "Notre objectif, c'est d'arriver chez Sanofi avec un vaccin pour milieu de l'année prochaine. On accélère tout", explique-t-il.

Le vaccin est actuellement en phase 2 de tests, et ces résultats sont attendus dès le mois de décembre 2020. Mais cela n'empêche pas Sanofi de prendre les devants : "une fois qu'on aura les résultats de la phase 2 qui sont attendus en décembre, sans même attendre les résultats de la phase 3, qui seront disponibles en avril-mai de l'année prochaine, on lancera la production", précise Olivier Bogillot. Pourquoi un lancement si tôt de la production du vaccin ? Le président de Sanofi France donne également une réponse : "tout simplement parce qu'une fois qu'on aura les résultats de la phase 3, s'ils sont bons, on aura gagné au moins ce temps-là pour pouvoir mettre à disposition le vaccin", souligne-t-il.

Une disponibilité du vaccin pour 2021 qu'avaient déjà évoqué les équipes du laboratoire français Sanofi, qui indiquaient déjà au mois de juin dernier qu'elles étaient bien placées pour produire un vaccin contre le Covid-19 fiable, qui serait disponible en grande quantité. La date avait même été fixée pour le début de l'année 2021

Le premier essai clinique est développé en partenariat avec l'autre laboratoire britannique GSK, qui utilise la technologie dite de l'ADN. Cette avancée, déjà utilisée lors de la confection du vaccin antigrippal, a fait l'objet d'essais cliniques en septembre. Une date légèrement avancée par rapport à celle précédemment annoncée par le laboratoire. L'idée serait de produire jusqu'à un milliard de doses par an. 

En parallèle, d'autres laboratoires avancent eux aussi dans la recherche d'un vaccin contre le Covid-19, qui continue de ravager une bonne partie de l'humanité. Moderna, un laboratoire américain, annonçait entrer dans sa troisième phase au mois de juillet. On peut également mentionner celui du laboratoire allemand CureVac, en phase 2 d'essai clinique, mais aussi celui d'AstraZeneca, en bonne voie de développement, celui du laboratoire chinois Sinovac ou encore celui développé conjointement par Pfizer et BioNTech.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche