Vaccin AstraZeneca : vigilance acrue après des effets secondaires observés chez 149 soignants

Par Laurent P. · Publié le 12 février 2021 à 12h13 · Mis à jour le 12 février 2021 à 13h33
Le vaccin d'AstraZeneca sujet aux inquiétudes... L'ANSM a indiqué jeudi 11 février que sur 10 000 soignants vaccinés, 149 avaient développé des effets secondaires bénins, mais violent, à l'image de fièvre, maux de tête et état grippal. Des effets secondaires qui ont nécessité pour certains un arrêt de travail.

Le vaccin d'AstraZeneca au coeur de toutes les attentions... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé jeudi 11 février que sur les 10 000 soignants vaccinés, 149 avaient développé des effets secondaires, certes bénins, mais violents, comprenant céphalées, courbatures, forte fièvre et état grippal. "Nous avons reçu 149 déclarations de pharmacovigilance entre le 6 et le 10 février matin mentionnant des syndromes grippaux souvent de forte intensité (fièvre élevée, courbatures ou céphalées)", explique l'agence. Et de préciser que "la plupart des cas ont été rapportés chez des professionnels de santé d'âge moyen de 34 ans. Ces effets indésirables sont connus et décrits avec les vaccins".

Des effets secondaires qui, pour certains, ont conduit à un arrêt de travail, comme le rapporte La Presse de la Manche. À l'hôpital de Saint-Lô, la campagne vaccinale a dû être arrêtée net, afin d'adapter les plannings des soignants et d'éviter des services vidés de son personnel. Et à nos confrères du Figaro de préciser également que l'ANSM incite désormais les hôpitaux à "vacciner de façon échelonnée le personnel d'un même service", pour éviter toute complication dans leur fonctionnement. À noter également que la France est le seul pays européen, parmi ceux utilisant le même lot, à avoir constaté cette intensité dans les effets secondaires. 

L'ANSM en a également profité pour communiquer sur les effets secondaires autour du vaccin de Pfizer/BioNTech. Au total, 2140 cas ont été relevés et analysés, lui permettant de faire plusieurs recommandations quant à son utilisation. Un vaccin pour lequel l'agence a constaté une "augmentation de la tension artérielle", et recommande plus précisément "d'effectuer un contrôle de la pression artérielle pour une prise en charge médicale la plus précoce possible si cela s'avère nécessaire". Concernant le vaccin de Moderna Therapeutics, seuls 40 cas d'effets secondaires ont été relevés, sans aucun cas inquiétant.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche