Covid : le second vaccin de Sanofi en phase d'essai clinique sur l'homme

Par Laurent P. · Publié le 12 mars 2021 à 12h03 · Mis à jour le 12 mars 2021 à 13h10
Sanofi serait-il en train de rattraper son retard dans la course au vaccin ? Bien qu'il soit encore loin des autres, le laboratoire français a annoncé ce vendredi 12 mars lancer les premiers essais cliniques de son vaccin, développé en collaboration avec la biotech américaine Translate Bio, sur l'homme.

Du nouveau chez Sanofi dans la lutte contre la Covid ! Le laboratoire français a annoncé dans un communiqué ce vendredi 12 mars 2021 lancer les essais cliniques de son second vaccin en développement sur l'être humain. Un produit produit par Sanofi et l'américain Translate Bio, qui "débutent un essai clinique 1/2 consacré à leur candidat-vaccin à ARN messager contre la Covid-19", peut-on ainsi lire dans ce communiqué.

Des essais en première, puis deuxième phase, dont le but est de vérifier que le vaccin ne soit pas dangereux, et de déterminer son efficacité. Un essai clinique qui comprendra 415 volontaires, et dont les résultats doivent être dévoilés d'ici le troisième trimestre 2021, en vue d'une troisième phase sur un plus grand nombre de volontaires.

Mais ne vous attendez pas à ce qu'il soit commercialisé en 2021 : et pour cause, le laboratoire français annonçait le 14 février dernier , via son directeur général Paul Hudson, dans un entretien au Journal du dimanche, que celui-ci ne sortirait pas en 2021 comme espéré, bien que l'espoir reste permis.

Mais "ce vaccin pourrait s’avérer utile plus tard, surtout si le combat contre les variants devait se poursuivre", a-t-il ainsi expliqué. Et de préciser que "cette technologie, développée avec la biotech Translate Bio avec laquelle nous sommes associés depuis 2018, a montré la production de concentrations élevées d'anticorps dans le cadre d'études précliniques".

Il s'agit d'un vaccin utilisant, tout comme Pfizer ou Moderna, la technologie ARNm. Les essais cliniques doivent quant à eux débuter ce trimestre. À noter également qu'un autre vaccin développé par Sanofi, en collaboration avec GSK, a pris du retard et doit, si tout se passe comme prévu, être sur le marché d'ici la fin de l'année 2021. En attendant, le groupe français a également indiqué qu'il allait aider son concurrent, Pfizer, à produire plus de doses de son vaccin en mobilisant plusieurs chaînes de production sur le territoire européen.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche