Plan Vélo : le gouvernement va tripler le budget dédié à la bicyclette

Par Caroline J. · Publié le 28 mai 2020 à 08h52 · Mis à jour le 28 mai 2020 à 08h56
Afin de favoriser la pratique du vélo lors du déconfinement, le gouvernement avait annoncé, fin avril, débloquer un fonds de 20 millions d’euros. Dans une interview pour Paris Match, parue le 28 mai, la ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, indique que le gouvernement va tripler ce budget et le porter à 60 millions d'euros. On rappelle que cette aide précieuse permet notamment la création de pistes cyclables et de zones piétonnes provisoires souhaitées par plusieurs villes. 50 euros sont également offerts aux particuliers pour la réparation de leur vélo.

Eviter des transports en commun bondés et une circulation automobile surchargée qui pourrait aggraver la crise sanitaire lors du déconfinement. C’est le message que souhaitait faire passer le gouvernement avec ce fonds de 20 millions d’euros débloqués fin avril.

"Nous voulons que cette période fasse franchir une étape dans la culture vélo, et que la bicyclette soit la petite reine du déconfinement en quelque sorte", avait ainsi expliqué la ministre Elisabeth Borne, dans les colonnes du Parisien.

Ce fonds de 20 millions d'euros permet notamment la création de pistes cyclables provisoires, comme l’avait déjà expliqué la maire de Paris Anne Hidalgo. "Je m'opposerai à ce que Paris soit envahie de voitures, synonymes de pollution" qui, "conjuguée au coronavirus, est un cocktail particulièrement dangereux" avait-elle estimé.

L’élue socialiste avait ainsi annoncé la création de pistes cyclables provisoires, avec une priorité faite le long des lignes de métro 1, 4 et 13, et sur la rue de Rivoli, désormais réservée aux bicyclettes et aux piétons. 

Le gouvernement va tripler le budget dédié au vélo

Le 28 mai, dans une interview à Paris Match, la ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, confie que le gouvernement compte tripler ce budget dédié au vélo et ainsi le porter à 60 millions d'euros. « Nous avons décidé de tripler ce budget, à 60 millions d'euros, et de viser le million de vélos remis en état d'ici à la fin de l'année », a indiqué la ministre.

Pour permettre aux franciliens de circuler en toute sécurité, la Région île-de-France s'était pour sa part engagée à financer, jusqu'à 300 millions d'euros, la réalisation du RER Vélo. Ce réseau régional se donne pour mission de créer des pistes cyclables continues, sécuritaires, confortables et efficaces en île-de-France. Des axes prioritaires sont prévus permettant de soulager les lignes de transports en commun les plus fréquentées, comme les RER A, B, C et D Sud, ainsi que la ligne 13 du métro.

Une aide de 50 euros pour faire réparer son vélo

Cet important budget, destiné à favoriser la pratique du vélo depuis le 11 mai, comprend également une aide de 50 euros offerts aux particuliers qui utilisent le vélo et qui souhaiteraient faire réparer leur deux-roues d'occasion (changer des freins, des lumières, des pneus...). Comment faire pour en bénéficier ? Rendez-vous sur la plateforme dédiée "Coup de Pouce Vélo" pour profiter du "Coup de Pouce Réparation". Après inscriptions, chaque particulier reçoit, via un SMS, un code pour bénéficier de ces 50 euros et ainsi faire réparer leur bicyclette chez un réparateur agréé. Découvrez le réseau de réparateurs partenaires de ce dispositif référencé sur le site de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Selon Paris Match, plus de 62 400 vélos ont déjà pu bénéficier de ce coup de pouce de 50 euros. « Ça fait longtemps que je me bats pour changer le regard sur le vélo, d'autant que 60% des déplacements font moins de 5 kilomètres. En quelques semaines, cette crise a fait gagner des années de politique vélo ! », a confié Élisabeth Borne.

Enfin, ce fonds prend « en charge l’installation de places de stationnement ou encore des formations à la reprise d’un vélo en confiance, assurées gratuitement », a indiqué la ministre de la Transition écologique et solidaire, dans les colonnes du Parisien.

Alors, ce coup de pouce encouragera-t-il les français à faire du vélo un moyen de transport privilégié ? On rappelle que la France est en retard dans la pratique de la bicyclette par rapport à certains de ses voisins européens, alors que 60 % des « trajets effectués dans l’Hexagone en temps normal font moins de 5 kilomètres », indique le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Informations pratiques

Site officiel
www.coupdepoucevelo.fr

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche