Coronavirus : vacances à l'étranger, est-ce une bonne idée ?

Par Rizhlaine F. · Publié le 8 juin 2020 à 09h06 · Mis à jour le 8 juin 2020 à 09h06
Alors qu'en Europe certains pays sont en plein déconfinement, la question de la réouverture des frontières est au coeur de l'actualité. Mais faut-il partir à l'étranger cet été ?

On n’aura peut-être jamais eu autant besoin de vacances. Avec l'épidémie de coronavirus, la moitié de l'humanité s'est retrouvée confinée et en France, le confinement aura duré 55 jours. Et alors que le pays est en plein déconfinement, la question des vacances se pose. Pourrons-nous partir ? Où ? Quand ? Tour à tour, ces questions trouvent des réponses petit à petit. Le gouvernement en annonçant son plan de relance pour le tourisme l'affirme : nous pouvons réserver sans risque, et il sera possible de partir partout en France cet été y compris dans les départements d'outre-mer. 

Quant à la question de la réouverture des frontières, le scénario se dessine petit à petit. Certains pays affirment déjà leur volonté de retrouver leurs touristes, d'autres s'avèrent plus frileux et réfléchissent encore aux conditions d'accueil. Mais les Français sont-ils prêts à partir à l'étranger ? Ce n'est pas sûr.

Une enquête réalisée par Algofly.fr révèle par exemple que cette perspective inquiète deux Français sur trois. Un second sondage cette fois réalisé par l'Institut IFOP pour BNP Paribas Real Estate pendant le confinement indique que 10 % des sondés seulement envisageraient de partir à l'étranger et que 46 % des Français se déclaraient alors prêt à ne pas partir en vacances cet été ou à privilégier les courts séjours à proximité. 

À la crainte de la propagation du virus et d'une potentielle deuxième vague en Europe s'ajoute la question de la prise en charge médicale au sein des destinations potentielles, mais aussi celle des conditions sanitaires adéquates lors du transport notamment à bord des avions. Alors, s’il est possible de partir en voyage à l'étranger cet été, est-ce une bonne idée de le faire ? 

Pour Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, les séjours à l'étranger seraient à éviter et fin mai elle recommandait plutôt de rester en France et de "commencer à réserver ses vacances pour les mois de juillet et d'août". Pour les craintes liées au risque de contamination, reste à voir l'évolution de l'épidémie du moins en Europe d'ici les vacances d'été. En revanche les départs en vacances en plus d'assouvir les désirs d'évasion peuvent également contribuer à aider à la relance du tourisme au sein des pays en question. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche