Coronavirus : la liste des 11 zones d'alerte renforcée et les 4 villes sous surveillance en France

Par Caroline J. · Publié le 24 septembre 2020 à 11h12 · Mis à jour le 24 septembre 2020 à 11h18
Paris et la petite couronne, la métropole d'Aix-Marseille mais aussi les villes de Bordeaux, Lyon, Nice, Lille, ou encore Rennes et Grenoble… Lors de son nouveau point presse, le 23 septembre, le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est inquiété de l'évolution rapide du Coronavirus en France et plus particulièrement dans 11 zones d'alerte renforcée. 4 autres villes de l'hexagone sont également scrutées de près et placées "sous surveillance". On les découvre.

Le 23 septembre, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a de nouveau pris la parole pour faire un point sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19 dans le pays. Face à la hausse inquiétante du nombre de nouveaux cas de Covid-19, le ministre a annoncé de nouvelles mesures restrictives dans les zones les plus touchées par la reprise de l'épidémie.

Olivier Véran a plus particulièrement attiré l'attention sur 11 métropoles placées en "alerte renforcée"; à savoir Paris et sa petite couronne (les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne), Lille, Toulouse, Saint-Etienne, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier mais aussi Bordeaux, Lyon et Nice, jugées déjà préoccupantes par les autorités sanitaires depuis plusieurs jours. 

Dans ces grandes villes, des mesures spécifiques vont être mises en place afin de freiner la propagation du virus. Ainsi, à Paris et sa petite couronne, plusieurs nouvelles mesures restrictives ont été annoncées comme la fermeture anticipée des bars, la fermeture des salles de sport et des gymnases ou encore la jauge pour les rassemblements abaissée à 1 000 personnes

Autre métropole qui inquiète les autorités ? Celle d'Aix-Marseille, classée pour sa part en "alerte maximale", comme la Guadeloupe. Pour ces deux territoires, le gouvernement a annoncé la fermeture totale des bars et restaurants

Enfin, 4 autres métropoles sont placées "sous surveillance", et donc susceptibles de passer prochainement en état "d'alerte renforcée". Il s'agit des villes de Strasbourg, Tours, Clermont-Ferrand et Dijon.

Notez que le ministre Olivier Véran rejette pour le moment l'hypothèse d'un reconfinement. "Nous n'envisageons pas de reconfinement généralisé et nous ne souhaitons pas de reconfinement, quelle que soit sa forme", a-t-il déclaré le 23 septembre.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche