Les piscines de Paris, couvertes ou non restent ouvertes selon la préfecture

Par Caroline J., Julie M. · Publié le 27 septembre 2020 à 14h20 · Mis à jour le 28 septembre 2020 à 19h35
Alors que la fermeture des salles de sport et des gymnases a été décidée par le gouvernement dans les zones d’alerte renforcée, la question se posait pour les piscines. Invité dans l'émission "Vous avez la parole" sur France 2 le 24 septembre, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que les piscines couvertes devront également fermer leurs portes au public dans les zones d'alerte renforcée et d'alerte maximale. Finalement, c'est une décision qui revient au préfet et la préfecture de police de Paris a ainsi annoncé dans la soirée de vendredi que les piscines, qu'elles soient couvertes ou non, resteront ouvertes « dans les conditions habituelles » à Paris et dans la petite couronne.

Depuis la nouvelle prise de parole du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, le 23 septembre 2020, beaucoup sont dans la confusion entre les zones d’alerte, les zones d’alerte renforcée et les zones d’alerte maximale.

Ainsi, dans les métropoles classées en alerte renforcée, comme Paris, Lyon ou encore Rennes, plusieurs nouvelles restrictions ont été prises avec par exemple la fermeture anticipée des bars, l'abaissement de la jauge des rassemblements à 1.000 personnes ou encore la fermeture des salles de sport et les gymnases.

Attention aux exceptions ! Dans le micmac des piscines d'abord fermées puis rouvertes, il faut bien se renseigner auprès de sa mairie pour avoir l'information exacte. À Asnières par exemple, peu importe l'autorisation de dernière minute, le bassin Concorde et la piscine Franck Esposito sont bien fermées. 

Depuis, les plus sportifs d’entre vous et surtout les amateurs de natation se demandaient si les piscines seraient aussi concernées par ces nouvelles mesures restrictives. Alors, les piscines vont-elles également fermer dans les zones en alerte renforcée ? 

Oui, a répondu le Premier ministre. Invité le 24 septembre dans l'émission "Vous avez la parole" sur France 2, Jean Castex a fait savoir que les piscines couvertes, situées dans les zones en état d'alerte renforcées, ne pourront plus accueillir de nageurs. Cette nouvelle restriction concerne donc les métropoles de Paris et sa petite couronne, mais aussi de Bordeaux, Lyon, Nice, Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Rennes, Rouen, Grenoble et Montpellier. Elle sera en vigueur dès le lundi 28 septembre et le restera au minimum pour une durée de 15 jours. Notez que la fermeture des piscines couvertes s'appliquera aussi dans les zones en alerte maximale, à savoir la métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe.

Finalement ce n'est pas si simple… !

Selon la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, "les ouvertures et les fermetures restent à la main du préfet, même s'il y a cette doctrine nationale". Et à Paris ainsi qu'en petite couronne la préfecture de police a annoncé dans la soirée du vendredi 25 septembre 2020 que les piscines, qu'elles soient couvertes ou non, resteront ouvertes « dans les conditions habituelles ». Précisément, la préfecture de police de Paris a statué sur l'ouverture des piscines, couvertes ou fermées, à Paris et en petite couronne.  

Vous pouvez donc aller barboter tranquillement, seul, en famille ou entre ami, dans toutes les piscines municipales de Paris et sa petite couronne, en veillant bien évidemment à respecter, en tout temps, les gestes barrières.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche