Le saviez-vous ? Il existe un parc aquatique "fantôme" dans les Yvelines

Par Caroline de Sortiraparis · Publié le 9 février 2024 à 12h04
En Île-de-France, les sites étonnants ne manquent pas. C’est le cas de ce parc aquatique « fantôme » situé dans les Yvelines. À l’abandon depuis plus de 20 ans et classée aux Monuments historiques depuis 2009, l’ancienne base de loisirs a été un lieu très prisé par les familles franciliennes dès son inauguration en 1935 et pendant plusieurs décennies. On vous raconte.

Les habitants des Yvelines connaissent très certainement l’Île du Platais. Nichée entre les communes de Villennes-sur-Seine, de Médan et de Triel-sur-Seine, l’île du Platais interpelle tant par son histoire que par le parc aquatique « fantôme » qui s’y trouve, car laissé à l’abandon depuis plus de 20 ans. Aujourd'hui, cette île - fréquentée à la fin du XIXe siècle par l’écrivain Émile Zola et Cézanne - est prisée par les explorateurs urbains.

Tout commence en 1927 lorsque les deux frères et médecins André et Gaston Durville décident de créer, sur cette île francilienne de 42 hectares, l’un des premiers camps naturistes de France, connu sous le nom de Domaine de Physiopolis.

Après le départ des deux frères pour le Sud de la France, Rigobert Cromeck et Joseph Willem décident d’y construire la fameuse grande plage de Villennes. Celle-ci est alors inaugurée en 1935. On y trouve également une piscine de 2 000 m², un toboggan géant, et un long bâtiment en forme de paquebot conçu par les architectes Paul Edmond et Lucien Bourgeois, abritant des cabines, des terrasses ainsi que des boutiques.

Sans surprise, les Parisiennes et Parisiens sont nombreux à s’y rendre à l’époque pour profiter des joies de ce parc aquatique implanté à seulement 1h de la capitale. Mais au fil des décennies, la base de loisirs est délaissée par les Franciliens, jusqu’à ce que le site ferme finalement en 2002. Depuis, le parc aquatique de l’Île du Platais est laissé à l’abandon, devenant un site « fantôme ». Les infrastructures sont restées en place, dans un état toutefois délabré, usées par le temps. Les graffitis ont recouvert certains murs du bâtiment principal et la végétation a repris ses droits sur une bonne partie des installations. Si la plage de Villennes est aujourd'hui privée et si l'accès à l'île reste difficile (la traversée se fait généralement en bateau), cela n’empêche pas les passionnés d’urbex de s’y rendre pour découvrir les vestiges du passé.

Aujourd’hui, plusieurs parties du bâtiment principal sont classées aux Monuments historiques depuis 2009. « Les façades et les toitures du bâtiment principal ; à titre de témoins : deux cabines en totalité ; le grand et le petit bassin de la piscine ; l'embarcadère complet » sont plus précisément inscrits au titre des Monuments historiques, selon le ministère de la Culture.

Plusieurs projets de réhabilitation ont été évoqués, comme l’ouverture d’un complexe hôtelier et de balnéothérapie, selon un article du JDD publié en janvier 2023. Mais pour l’heure, aucun projet concret n’a abouti. Le parc aquatique et la plage de Villennes restent donc abandonnés pour le plus grand bonheur des explorateurs urbains.

Histoire et patrimoine : A la découverte de Paris Les lieux et monuments historiques Les balades thématiques Le patrimoine et les lieux dépaysants Petite et grande Histoire de Paris
Le saviez-vous ? Les anecdotes sur Paris Les monuments de Paris Les lieux insolites de Paris Les balades dans les rues de Paris Les anecdotes sur Paris
Informations pratiques
Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche